45 ans

Un couple vieillissant dont l’amour s’est transformé en amitié va fêter ses 45 ans de mariage. Le souvenir d’un ancien amour de Geoff, vieux de 50 ans, va bouleverser le couple.

Un contenu proposé par Pro-Fil

Publié le 10 février 2016

Auteur : Jean Wilkowski

Lire directement l’article sur Pro-Fil

Le cinéma britannique aime beaucoup les couples de personnes âgées. On se souvient de Indian Palace de John Madden (2012) ou d’Another Year de Mike Leigh (2010). Kate et Geoff sont les deux protagonistes de ce film, ils sont âgés et vont vivre sur 6 jours, entre le lundi et le samedi un traumatisme inattendu.

Les premières images du lundi sont, à l’image du couple, calmes et sereines : un long travelling sur la campagne anglaise avec Kate qui promène son chien, substitut de l’enfant qu’ils n’ont pas eu.

L’élément dérangeant arrive ce matin-là avec une lettre annonçant la découverte du corps de Katya, premier amour de Geoff, disparue 50 ans auparavant dans une crevasse d’un glacier des Alpes. Comme lorsqu’on jette un caillou dans une mare, cet événement va faire des vagues qui vont s’élargir de plus en plus jusqu’à occuper tout l’espace.

Au fur et à mesure que Geoff va dévoiler des détails de son idylle passée, la jalousie de Kate va croître jusqu’à menacer l’existence même du couple. […]

Lire la suite sur Pro-Fil

Dans la même rubrique...

Une idée de promenade… Villefavard, terre de culture(s)

À votre prochain passage, prévoyez une vraie halte en Basse-Marche. Découvrez l’église romane du bourg qui accueillait les prêtres/évêques novateurs.

Un contenu proposé par Ouest-Infos

Nuestras Madres

Guatemala 2018. Ernesto, jeune anthropologue à la Fondation médico-légale, travaille à l’identification des disparus lors de la guerre civile qui a ensanglanté le pays plus de vingt ans auparavant.

Un contenu proposé par Pro-Fil

Le Diable tout le temps… sobrement lumineux !

Un thriller obscur sur fond spirituel et à tendance gothique avec un casting cinq étoiles.

Un contenu proposé par ArtSpi’in

Remember me… aussi longtemps que je vivrai

Le réalisateur espagnol Martín Rosete, revient avec une histoire sur la vieillesse, les souvenirs, la maladie et l’amour. Et nous offre un tendre et beau moment où nos émotions sont agréablement secouées.

Un contenu proposé par ArtSpi’in

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Pro-Fil

Fondé par le pasteur Jean Domon, Pro-Fil propose chaque semaine des critiques de films et porte un regard protestant et filmophile sur le cinéma.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast