apprendre

8 juin 2009. Emma Gray

Le 8 juin 2009, Emma Daniel Gray est morte à l'âge de 95 ans. Elle était née à Edgefield, en Caroline du Sud, et elle a été élevée par son grand père qui avait été esclave.

Un contenu proposé par Un jour dans l'histoire

Publié le 8 juin 2021

Lire directement l’article sur Un jour dans l'histoire

Pendant 24 années (1955-1979) elle avait été femme de ménage à la Maison blanche. Chaque nuit, en vaquant à ses occupations, elle priait pour que Dieu accorde bénédictions, sagesse et sécurité à son employeur.
Même si Emma a travaillé au même endroit pendant 24 ans, la résidence changeait d’occupants tous les quatre ans, environ. Au fil des ans, Emma a offert ses prières nocturnes en faveur de six présidents américains : Eisenhower, Kennedy, Johnson, Nixon, Ford et Carter.

Même si elle préférait certains présidents. Par exemple Jimmy Carter, qu’elle admirait « because she felt he prayed a lot, » raconte une de ses filles.

Mais Emma priait pour tous les présidents. Elle suivait les directives de la Bible, selon lesquelles nous devons [Faire] des prières […] pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité.1 Timothée 2.2
Ce verset se poursuit en nous recommandant de […]

Lire la suite sur Un jour dans l'histoire

Dans la même rubrique...

Chers camarades

Prix spécial du jury à la Mostra de Venise en 2020, ce film traite d'un épisode dramatique de l'histoire soviétique, le mouvement social de Novotcherkassk.

Un contenu proposé par Pro-Fil

« France », une satire féroce à la portée métaphorique

Bref, c’est un film étrange et ambigu, à la manière de son réalisateur, Bruno Dumont.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

Georgia O’Keeffe, amazone de l’art moderne

Dans Oxebo, Emmanuelle Klein reçoit Sarah Colaone, dessinatrice de la biographie en bande dessinée consacrée à Georgia O’Keefe.

Un contenu proposé par Fréquence Protestante

L’Histoire à l’épreuve du protestantisme

En cette rentrée, la vendange de livres nous promet de magnifiques soirées d’hiver, au cours desquelles, de controverses en plaisirs de lecture, les protestants trouveront leur bonheur.

Un contenu proposé par Le blog de Frédérick Casadesus