A bas les jeux guerriers !

A bas les jeux guerriers !

Bon nombre de jeunes ou de moins jeunes fréquentent les Lasergames, passent du temps devant les écrans d’ordinateurs à jouer à des jeux vidéo violents et réalistes dans lesquels on poursuit des adversaires pour les flinguer. Qu’en penser ?

Un contenu proposé par Christ Seul

Publié le 15 janvier 2013

Auteur : Michel Sommer

Lire directement l’article sur Christ Seul

Seulement des jeux ?

J’entends souvent l’argument suivant : « Les jeux de guerre ne sont que des jeux ; ce n’est pas un problème de faire la différence entre un jeu et la réalité.»

Je conçois fort bien que l’on éprouve du plaisir et des montées d’adrénaline en pratiquant ces jeux : j’aime jouer et je suis naturellement porté à la compétition. Je suis capable de faire la différence entre un jeu dans lequel je m’engage corps et âme (dans le respect des règles du jeu) et la réalité dans laquelle je suis plus modéré (le plus souvent…). Mais je suis contre la pratique des jeux violents et guerriers. Pour trois raisons.

Non, des jeux de guerre

D’abord, car je crois ceci : ce à quoi nous nous exposons a de l’influence sur nous. Si cela n’était pas le cas, les stratèges en marketing et en publicité seraient depuis longtemps au chômage ! Donc, si nous nous exposons à des images et à des actes violents et guerriers, cela nous marquera d’une manière ou d’une autre.
Ensuite, il me semble indécent de donner l’impression suivante : jouer à la guerre est amusant. Peut-on en conscience jouer à ce qui est dans les faits l’une des pires horreurs ? Rendre la guerre et la violence amusantes équivaut à les banaliser et à donner envie, par exemple, de s’engager dans l’armée – puisque ce serait une partie de plaisir. […]

Lire la suite sur Christ Seul

Dans la même rubrique...

« Soul » : un bon Pixar… surtout visuellement

Même si ça reste un Pixar de qualité, on est quand même assez loin de la finesse, de l’équilibre et de l’émotion de Vice Versa.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

Cet étrange désir d’être bénis

Nos contemporains montrent même un réel engouement pour les bénédictions de toutes sortes. Elisabeth PARMENTIER, professeure de théologie pratique à l’université de Genève, se penche donc sur « Cet étrange désir d'être bénis ».

Un contenu proposé par Blog de la Librairie protestante

« Une insolite curiosité », redécouvrir l’historien Paul Veyne

Paul Veyne œuvre en magicien, suscite la confrontation des certitudes anciennes avec une pensée lumineuse.

Un contenu proposé par Le blog de Frédérick Casadesus

En souvenir de Jean-Claude Carrière

L’écrivain, scénariste, auteur de nombreuses pièces de théâtre, vient de mourir à 89 ans.

Un contenu proposé par Le blog de Frédérick Casadesus

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Christ Seul

Christ Seul est le mensuel des Églises évangéliques mennonites de France, issues de la Réforme radicale du 16e siècle. Les Églises mennonites appartiennent à la famille des Églises protestantes. Elles sont apparues en même temps que la Réforme de Luther, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Alsace et en Suisse, au début du 16e siècle.

Derniers contenus du partenaire