A touch of sin

A touch of sin

Quatre personnages, quatre provinces, un seul et même reflet de la Chine contemporaine, celui d’une société au développement économique brutal, peu à peu gangrenée par la violence.

Un contenu proposé par Pro-Fil

Publié le 28 janvier 2015

Auteur : Alain Le Goanvic

Lire directement l’article sur Pro-Fil

Dahai, mineur exaspéré par la corruption des dirigeants de son village, décide de passer à l’action et de faire justice lui-même. Zhousan, travailleur migrant, voyage de province en province sur sa moto et utilise son arme dans différentes circonstances. Xiaohui, hôtesse d’accueil dans un sauna, est poussée à bout par le harcèlement d’un client. Le jeune Xaohui passe d’un travail à l’autre dans des conditions de plus en plus dégradantes.

En contraste avec Still Life, où la description des problèmes de la société chinoise était sans concession et où la violence n’apparaissait qu’en filigrane, le présent film est entièrement tourné dans un climat de violence individuelle et désespérée. Que penser d’un tel film qui séduit par son ampleur et son atmosphère, mais qui laisse plein de questions ouvertes et pressantes sur ce qu’est vraiment la réalité chinoise ? […]

Lire la suite sur Pro-Fil

Dans la même rubrique...

Réveil catholique

Dans son dernier livre, l'ethnologue et anthropologue Valérie Aubourg montre comment le catholicisme s'est emparé des pratiques des Églises évangéliques. Entretien avec l'auteure.

Un contenu proposé par Campus protestant

Lovecraft Country… monstrueusement efficace !

Basé sur le roman de Matt Ruff de 2016, Lovecraft Country est le dernier must en matière de série de HBO (diffusé sur OCS en France).

Un contenu proposé par ArtSpi’in

L’IPT lance sa nouvelle collection « À voix haute »

Le théologien Nicolas Cochand présente le premier opus de la collection À voix haute. Dans "Voici l'homme", quatre enseignants proposent une réflexion sur l’homme devant Dieu et ses semblables.

Un contenu proposé par Campus protestant

« Soul » : un bon Pixar… surtout visuellement

Même si ça reste un Pixar de qualité, on est quand même assez loin de la finesse, de l’équilibre et de l’émotion de Vice Versa.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Pro-Fil

Fondé par le pasteur Jean Domon, Pro-Fil propose chaque semaine des critiques de films et porte un regard protestant et filmophile sur le cinéma.

Derniers contenus du partenaire