Amama

Du réalisateur Asier Altuma, ce film nous conte une histoire rurale au Pays basque. Amaia est la benjamine de trois frères et sœurs. Un conflit de génération éclate quand Gaizka, l’aîné, censé reprendre la ferme, décide de partir à l’étranger.

Un contenu proposé par Pro-Fil

Publié le 15 juin 2016

Auteur : Maguy Chailley

Lire directement l’article sur Pro-Fil

Très beau film qui émeut sans tomber dans le pathos. Dans cette ferme du pays basque où la transmission de la terre se fait, dans la famille, de génération en génération, la terre ne doit pas être divisée. Se joue alors le drame de la fuite des enfants vers la modernité et le refus qu’ils opposent à un destin tout tracé par la famille. Celui qui avait été désigné pour hériter s’en va. Son frère aîné, à qui avait été refusée la perspective de l’héritage car jugé trop mou par son père, est déjà parti. Sa sœur reste, écartelée entre la fidélité à ses parents et sa passion pour la photo et l’art visuel. Elle tente de convaincre ses parents, son père en particulier, de renoncer à un travail rude et dépassé. Le conflit entre eux se concrétise à travers des petites choses aux yeux d’Amaia (le ramassage des pommes, le dressage du chien…) mais fondamentales pour son père. Celui-ci finira par la chasser, visiblement incapable de l’écouter, après avoir commis l’acte symbolique de cette expulsion : il abat l’arbre qui avait été planté à sa naissance, comme il l’avait fait pour chacun de ses enfants. Ces arbres étaient le signe du destin qui leur avait été assigné : chacun des troncs de ces arbres avait été peint d’une couleur différente : rouge pour la passion et le courage ; noir pour la rébellion ; blanc pour la paresse et la légèreté. […]

Lire la suite sur Pro-Fil

Dans la même rubrique...

La théologie noire américaine de la libération

Si Black lives matter est un slogan aux États-Unis, c’est parce qu’il n’est pas du tout évident encore aujourd’hui que la vie d’un Noir, d’un Afro-américain, compte autant que celle d’un Blanc.

Un contenu proposé par Évangile et liberté

Roman graphique : “Blanc autour”

Une bande dessinée sur le racisme et l’égalité autour d’histoires vraies, notamment celle de Nat Turner, esclave baptiste de Virginie, et Prudence Crandall, institutrice.

Un contenu proposé par Réforme

Judaïsme et christianisme en dialogue

Deux philosophes encouragent à renforcer le dialogue interreligieux par la confrontation courageuse des concepts et des idées.

Un contenu proposé par Le blog de Frédérick Casadesus

« En tenue d’Eve »

Le dernier ouvrage de Delphine Horvilleur consiste en une analyse originale de la notion de pudeur et du féminin dans le judaïsme.

Un contenu proposé par Servir ensemble

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Pro-Fil

Fondé par le pasteur Jean Domon, Pro-Fil propose chaque semaine des critiques de films et porte un regard protestant et filmophile sur le cinéma.

Derniers contenus du partenaire