Amine : Mohammed ou Jésus ?

Amine : Mohammed ou Jésus ?

Amine est né en 1945 en Algérie, au sud d’Oran. Sa famille faisait partie d’une grande tribu consacrée à l’enseignement de l’islam.

Un contenu proposé par Croire et lire

Publié le 12 novembre 2017

Auteur : François Sergy

Lire directement l’article sur Croire et lire

Il avait huit ans en 1954 lorsqu’il a été témoin de la guerre d’Algérie. À l’époque, le Front de libération voulait, au nom du djihad, un État construit sur les fondements de l’islam.

Après avoir suivi un enseignement religieux jusqu’à l’âge de vingt-deux ans, il s’est ensuite orienté vers des études de mathématiques. Détenteur d’une bourse, il s’est rendu en Europe. Son passage de l’islam à la foi chrétienne a été très progressif. Il a pris plusieurs années.

Bonjour Amine. Comme beaucoup d’Algériens, vous avez grandi dans une famille musulmane…

En effet. Ma famille était d’ailleurs très pratiquante, et surtout très engagée à m’apprendre le Coran et l’islam. En tant qu’aîné, j’étais destiné à être Khadi, un enseignant de l’islam. En conséquence, j’ai été placé dans des écoles coraniques dès l’âge de deux ou trois ans. J’apprenais à réciter le Coran.

Quand le doute s’est-il insinué en vous ?

J’étais enfant quand j’ai assisté aux violences commises pendant la guerre. Outre la lutte contre l’armée française, j’étais frappé par le fait que […]

 

Lire la suite sur Croire et lire

Dans la même rubrique...

La famille Hottinguer à travers le temps

Originaire de Zurich, la famille Hottinguer, a donné naissance à une lignée de pasteurs, d’intellectuels et de banquiers protestants. Au XVIIIe siècle, deux branches se distinguent, celle des pasteurs, et celle des négociants.

Un contenu proposé par Musée protestant

Tiempo Después, no(tre) futur(e)…

Une satire intemporelle, intelligente et acérée sur le monde dans lequel nous vivons où sévissent la corruption, l’inégalité, et la décomposition des idéaux.

Un contenu proposé par ArtSpi’in

La chronique cinéma de Fréquence protestante

Garance Hayat présente les films à l'affiche avec notamment "Les apparences" de Marc Fitoussi, "Ondine" de Christian Petzold et Trio de Anna Dumistrescu.

Un contenu proposé par Fréquence Protestante

Never, Rarely, Sometimes, Always

L'histoire d'une lycéenne de Pennsylvanie qui découvre qu'elle est enceinte. Le film a obtenu le Grand prix du jury à la Berlinale 2020.

Un contenu proposé par Pro-Fil

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Croire et lire

Croire et lire, entité du magazine Croire et Vivre, propose une collection de livres pour donner des raisons de croire. La plupart des rédacteurs appartiennent à des Églises membres de la Fédération Protestante de France ou du Conseil National des Évangéliques de France.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram