Baruch Spinoza (1632-1677)

Baruch Spinoza (1632-1677)

Spinoza, philosophe, héritier critique de Descartes, exclu de la communauté juive pour hérésie, considéré comme athée de son vivant, eut une influence considérable sur la philosophie et la théologie. Il est l’inventeur de la critique historique appliquée à la Bible.

Un contenu proposé par Évangile et liberté

Publié le 10 avril 2012

Auteur : Henri Persoz

Lire directement l’article sur Évangile et liberté

Baruch Spinoza est né à Amsterdam, dans une famille juive d’origine portugaise. Il fut éduqué dans une école religieuse réputée qui lui donna une solide connaissance de la Bible hébraïque et de sa langue. Il se destinait d’ailleurs au rabbinat. Mais il s’éprit d’un grand intérêt pour les sciences naturelles et pour la philosophie de Descartes. Cette dernière le rendit très rationaliste et il se mit à remettre en cause un certain nombre d’enseignements traditionnels de la Synagogue. Par exemple le fait que le Pentateuque ait été écrit par Moïse, ou qu’Adam ait été véritablement le premier homme. À vingt-quatre ans, il fut exclu de la communauté juive et de la ville d’Amsterdam, avec la complicité des autorités municipales, calvinistes. Il fut condamné comme hérétique et même athée. Il se consacra alors à la philosophie et à la mise en forme de ses idées, vivant de son métier de polisseur de lentilles pour les microscopes. Pour ne pas être trop isolé, il se rapprocha des protestants « pré-libéraux », qui n’étaient pas les plus purs calvinistes, mais plutôt les mennonites, descendants des anabaptistes ou les membres de la Fraternité des Remontrants (créée en 1619 en réaction aux idées de Calvin sur la prédestination).

Le seul ouvrage paru de son vivant, en 1670, est le Traité théologico-politique dans lequel il explique que la liberté de penser n’est pas nuisible à la piété ni à la paix ni à la sécurité de l’État. Il propose un système politique : la démocratie, et surtout il défend la liberté religieuse. […]

Lire la suite sur Évangile et liberté

Dans la même rubrique...

Les Huguenots, un opéra sur la Saint-Barthélemy

Les Huguenots, un opéra sur la Saint-Barthélemy

Pour le 350e anniversaire de l’Opéra de Paris, l’Opéra Bastille redonne depuis le 25 septembre Les Huguenots, de Giacomo Meyerbeer. Pourquoi ce titre ?

Un contenu proposé par

#BonneLecture : « Félix Neff, l’apôtre des Hautes-Alpes »

Un ouvrage de de Samuel Lortsch, paru aux Editions Ampelos.

Un contenu proposé par Service radio – FPF
Dieu au compas

Dieu au compas

Le théologien François Boespflug retrace l'histoire d'une représentation symbolique, celle d'un Dieu architecte, géomètre et arpenteur, armé d'un grand compas.

Un contenu proposé par Blog de la Librairie protestante

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Évangile et liberté

Évangile et liberté est le mensuel francophone du Protestantisme libéral. Chaque mois Évangile et liberté propose des textes de réflexion et de spiritualité. Ses pages veulent interroger la foi chrétienne dans ses contenus et ses expressions.

Derniers contenus du partenaire