Ce sentiment de l’été

Ce film de Mikhaël Hers a obtenu le Grand Prix du Jury du Festival International du Film Indépendant de Bordeaux 2015.

Un contenu proposé par Pro-Fil

Publié le 16 mars 2016

Auteur : Claude Bonnet

Lire directement l’article sur Pro-Fil

Le film débute par la dernière journée de la vie de Sasha : les gestes quotidiens du matin, le trajet vers l’atelier de sérigraphie où elle travaille et son retour interrompu brutalement, minuscule silhouette allongée immobile au milieu de l’immense pelouse d’un jardin public. C’est peut-être la plus belle séquence du film qui en quelques plans quasiment muets va la rendre omniprésente jusqu’à la fin.

Trois personnages, trois étés, trois villes : Berlin, Paris, New York et un bref intermède au bord du lac d’Annecy. Curieusement ces villes, où la nature est très présente, filmées en plongée de grande hauteur finissent par se ressembler, de même que les appartements baignés de lumière estivale. Mais ce qui aurait pu être un film sur le deuil comme on en a tant vus est en réalité une sorte de fuite vers le soleil pendant ces trois étés consécutifs, une saison où paradoxalement le sentiment de vide est plus ressenti. […]

Lire la suite sur Pro-Fil

Dans la même rubrique...

Anthologie protestante de la poésie

Pasteur et docteur en théologie protestante, Philippe François publie une nouvelle édition de son Anthologie protestante de la poésie française, révisée et enrichie de textes de l’époque contemporaine.

Un contenu proposé par Blog de la Librairie protestante

Connaissez-vous Paul Revere ?

Eric Peyrard, fondateur des éditions Ampelos, présente le dernier livre de Roy Carpenter. Une biographie du héros de l'indépendance américaine d'origine huguenote, Paul Revere.

Un contenu proposé par Campus protestant

Patrick Dewaere – À part ça, la vie est belle

"Bande dessinée en fugue", une chronique de Thierry Saint-Solieux, au micro de Fabrice Henriot.

Un contenu proposé par Radio Semnoz

Ni prière ni méditation mais poésie de la foi

Tout le recueil de poésie d’Yves Ughes "A défaut de se faire" est retentissant de gratitude, dans sa célébration de la beauté du monde.

Un contenu proposé par Forum protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Pro-Fil

Fondé par le pasteur Jean Domon, Pro-Fil propose chaque semaine des critiques de films et porte un regard protestant et filmophile sur le cinéma.

Derniers contenus du partenaire