Copenhague la protestante

Copenhague la protestante

La capital du Danemark abrite un riche patrimoine d’histoire religieuse protestante : le musée national, les églises luthériennes...

Un contenu proposé par Itinéraires protestants

Publié le 26 février 2015

Auteur : Le gueux des bois

Lire directement l’article sur Itinéraires protestants

Si vous observez une carte du Danemark, sa capitale parait aujourd’hui excentrée et disproportionnée. C’est l’histoire du pays, en particulier les pertes territoriales successives qui expliquent cet état de fait.

De son glorieux passé la cité a néanmoins gardé un riche patrimoine qui nous permettra de découvrir l’histoire religieuse du Danemark en général et de la Réforme en particulier.

Le nationalmuseet

Le musée national cumule deux avantages, il est gratuit et ses collections sont d’une richesse exceptionnelle. Bien avant de devenir protestant, le pays a été christianisé. Les pierres runiques montrent bien la tardive évangélisation du pays. Ces pierres commémoratives dédiées à la mémoire de défunts invoquent pour la plupart, les dieux païens tels Thor ou Odin. La pierre runique de Tårnborg du XIe siècle est la première à invoquer le Dieu des chrétiens.

A l’étage, la salle 101 marque le début de la période catholique, romane et gothique. Les dernières salles nous plongent dans le Danemark à la veille de la Réforme. Parmi les objets exposés on peut voir une lettre d’indulgences, des statues servant au culte des saints et un tableau évoquant la crainte du jugement dernier…

La salle 113 consacré à la Réforme parait bien modeste, maisDSC08560.JPG les œuvres qui s’y trouvent mériteraient chacune des commentaires approfondies. Je vous propose d’en cibler deux. Un pot en grès, peut-être une choppe de bière, véhicule la propagande anti-catholique. D’un côté Jésus abat un arbre portant des objets liturgiques papistes, et de l’autre un monstre associe les têtes du pape, du diable, et d’un turc ! […]

Lire la suite sur Itinéraires protestants

Dans la même rubrique...

Le jour où Philip K. Dick a pris le virage du christianisme

Le jour où Philip K. Dick a pris le virage du christianisme

Après une vision terrifiante, le romancier s’est tourné vers l’Eglise épiscopalienne. Peu de temps après, il devenait un héros de la contre-culture.

Un contenu proposé par Religions | Société
Les rapports interculturels vus à travers l’histoire de la tomate

Les rapports interculturels vus à travers l’histoire de la tomate

Allez ! C’est l’été. Prenons un sujet de saison : la tomate. Un produit bien de chez nous ? Pas du tout !

Un contenu proposé par Tendances, Espérance
L'amusement de César

L’amusement de César

Une exposition à découvrir au Musée d’art contemporain de Montélimar jusqu’au 31 décembre 2019.

Un contenu proposé par Protestants dans la Ville

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Itinéraires protestants

Le gueux des bois fait découvrir des itinéraires protestants dans la région Nord et au-delà.

Suite à l’interruption de la mise à jour du site en mars 2017, nous n’alimentons plus en nouveaux contenus la page de ce partenaire.

Derniers contenus du partenaire

Découvrez le blog Regards sur les paroisses