Coup de chapeau… à la littérature

Coup de chapeau… à la littérature

C'est le temps des prix littéraires mais il est encore des foyers au sein desquels le livre est totalement absent.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 12 novembre 2014

Auteur : Nathalie Leenhardt

Par manque de moyens mais aussi par déficit de « ce capital culturel » cher à Bourdieu. Entrer dans une véritable librairie est impossible. Heureusement (même si je défends le prix unique et que je « lutte » contre Amazon), il existe aujourd’hui, dans tous les hypermarchés, des rayons livres.

Ce sont rarement les meilleurs ouvrages qui y sont vendus, notamment dans la littérature pour enfants ou la littérature étrangère. Le choix est limité, réduit aux best-sellers et aux collections bas de gamme. Peu importe. Ils ont le mérite d’être là, « l’objet-livre » est désacralisé. De même, j’entendais l’autre jour à la radio ce reportage sur des étudiants, bénévoles de l’AFEV, qui accompagnent les enfants qu’ils suivent en soutien scolaire à la médiathèque. Formidable. Sans compter les bibliothèques de rue d’ADT-Quart Monde et tant d’autres belles initiatives.

Il est aussi des familles et des pays où le livre est taxé des pires infamies. Et pour cause. Il ouvre le regard, élargit l’horizon, sort de la pensée binaire, complexifie la vie. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Juliette. Une maman face au deuil périnatal

Comment une femme portée par sa foi chrétienne peut-elle vivre le décès prématuré de son enfant ?

Un contenu proposé par Éditions Olivétan

Tout simplement noir

A la fois faux documentaire et comédie sur la situation sociale et les discriminations en France, Jean-Pascal Zadi dit avoir simplement voulu faire un film « basé sur l’humain ».

Un contenu proposé par Pro-Fil

Le XIXe siècle aux Etats-Unis (2)

Cette série d'articles s'attache à suivre l'évolution de la louange. Au programme de cet épisode : le XIXe aux Etats-Unis de nouvelles cultures.

Un contenu proposé par Pensées d’un musicophile

« Deus Casino »

La thèse de cet ouvrage ? La pratique d’une religion relève d’une forme de jeu.

Un contenu proposé par LibreSens

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram