Noé

Noé

Après Black Swan, Darren Aronofsky réalise Noé, grosse machine à figurants et grand spectacle.

Un contenu proposé par Pro-Fil

Publié le 10 avril 2014

Auteur : Jacques Vercueil

Lire directement l’article sur Pro-Fil

Noé construit une arche pour assurer la continuité de la vie sur terre après le déluge qui éliminera la méchanceté humaine. Mais le message de l’Éternel n’est pas clair, Noé pas subtil, et il se persuade qu’aucun humain ne doit survivre…

Il n’était pas facile de surprendre avec l’histoire de Noé, que tout le monde connaît au moins dans certains milieux, et qui, en outre, est des plus simples… Mais Aronofsky y parvient, au prix de quelques variantes au récit de la Genèse que par ailleurs il exploite en connaisseur. Suivons-le sur trois pistes qui donnent au film son intérêt par-delà la mise en images.

La première, c’est une narration qui multiplie les clins d’œil au monde actuel. La terre a été dévastée par l’exploitation industrielle (sic) des ressources naturelles et minérales, et n’en restent que des paysages ravagés. L’obéissance obtuse aux ordres, aussi monstrueux soient-ils, permet l’accomplissement d’une première version, universelle, de la ‘solution finale’. Enfin on notera que les ordres à Noé sont le fruit de son intime conviction qu’ils lui ont été donnés, sans que jamais l’on voie ni entende leur émetteur – ce qui permit toujours à tant d’ordres divins de circuler en concurrence.

La seconde piste, c’est l’erreur d’interprétation commise par Noé, fondamentale puisqu’elle fournit au film sa colonne vertébrale dramatique : laissera-t-il ses fils avoir une descendance ? […]

Lire la suite sur Pro-Fil

Dans la même rubrique...

Naissance du protestantisme au XVIe siècle et crise religieuse

Et si nous retournions sur les bancs (chaises ?) du collège ? Enfin, en ce moment, nous dirions plus "à distance", pour comprendre ce bouleversement qui s'impose à la Renaissance !

Un contenu proposé par Musée protestant

La balance, le glaive et les fourmis

"Bande dessinée en fugue", une chronique de Thierry Saint-Solieux, au micro de Fabrice Henriot.

Un contenu proposé par Radio Semnoz

Luther et Mahomet

Le protestantisme d’Europe occidentale devant l’islam, XVIe-XVIIIe siècle

Un contenu proposé par LibreSens

« Palm Springs », une joyeuse comédie romantique

Le scénario est plutôt malin, réservant des surprises et des rebondissements.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Pro-Fil

Fondé par le pasteur Jean Domon, Pro-Fil propose chaque semaine des critiques de films et porte un regard protestant et filmophile sur le cinéma.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants