Only God Forgives

Only God Forgives

Le nouveau film de ce cinéaste danois (et qui tourne à Hollywood) a franchement déçu, mais le mot est faible.

Un contenu proposé par Pro-Fil

Publié le 6 juin 2013

Auteur : Alain Le Goanvic

Lire directement l’article sur Pro-Fil

Avec Drive, nous avions eu un film intéressant, singulier, où s’exprimaient des sentiments humains et des références psychologiques réelles. En  fait nous avions des repères, qui nous permettaient de comprendre le personnage énigmatique mais sensible interprété par Ryan Gosling, la nouvelle étoile montante du cinéma international. Ici, nous errons dans le monde abject de l’interlope, de la prostitution, de la boxe, et de la lâcheté. […]

Lire la suite sur Pro-Fil

Dans la même rubrique...

Amanda, un film lumineux

Mikhaël Hers est le cinéaste de « la vie d’après », celle où le quotidien a volé en éclat et qu'il faut par petites touches reconstruire. Avec Vincent Lacoste comme on ne l'avait encore jamais vu.

Un contenu proposé par Pro-Fil
L’héritage de John Bost... dans un musée!

L’héritage de John Bost… dans un musée!

Le nouveau musée « Maison John et Eugénie Bost » a ouvert ses portes le 4 mars 2017, à l’occasion du bicentenaire de la naissance du fondateur des Asiles de La Force en Dordogne.

Un contenu proposé par Proteste
Au cinéma, un documentaire sur une mère de famille rom

Au cinéma, un documentaire sur une mère de famille rom

« 8 avenue Lénine, Heureuse comme une Rom en France », montre le combat de Salcuta pour rester en France.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Pro-Fil

Fondé par le pasteur Jean Domon, Pro-Fil propose chaque semaine des critiques de films et porte un regard protestant et filmophile sur le cinéma.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants