Dégradé

Dégradé

Une famille mafieuse a volé le lion du zoo de Gaza et le Hamas décide de lui régler son compte ! Un premier long métrage, présenté à Cannes en 2015 dans la Quinzaine des Réalisateurs.

Un contenu proposé par Pro-Fil

Publié le 7 mai 2016

Auteur : Maguy Chailley

Lire directement l’article sur Pro-Fil

Prises au piège par l’affrontement armé, treize femmes se retrouvent coincées dans le petit salon de coiffure de Christine. Ce lieu de détente devenu survolté le temps d’un après-midi va voir se confronter des personnalités étonnantes et hautes en couleur, de tous âges et de toutes catégories sociales.

Ce huis clos dans un salon de coiffure et d’esthétique à Gaza fait d’abord penser à Caramel, de Nadine Labaki, en raison du cadre et des personnages. Mais le récit devient vite beaucoup plus violent en raison du contexte : un quartier dominé par l’affrontement entre le Hamas et une maffia. Cet univers féminin s’exprime avec beaucoup de liberté.

Chaque personnage a une histoire propre et une personnalité particulière qui se découvre peu à peu à travers des dialogues pleins de saveur mais aussi de cruauté, révélant les contraintes de la condition féminine à Gaza : la jeune mariée qui se fait préparer pour la cérémonie, étroitement surveillée par sa mère et sa future belle-mère ; l’employée coiffeuse, folle amoureuse d’un homme qui l’attend dans la rue ; la patronne du salon de coiffure, d’origine russe qui s’efforce de maîtriser l’agitation de toutes ses clientes ; la bourgeoise moderne qui manigance au téléphone au sujet de sa vie amoureuse ; la femme enceinte qui vient se faire coiffer et épiler en prévision de l’accouchement ; la femme pieuse qui reste voilée dans le salon où l’on est pourtant « entre femmes ». […]

Lire la suite sur Pro-Fil

Dans la même rubrique...

« Les violences conjugales »

Il faut saluer l'initiative des éditions Empreinte temps présent qui publient un livre sur ce sujet qui reste tabou encore aujourd'hui et tout particulièrement dans les églises.

Un contenu proposé par Blog de la librairie 7ici

La chronique cinéma de Fréquence protestante

Garance Hayat présente les films à l'affiche avec notamment "Drunk" de Thomas Vinterberg, "A dark dark man" de Adilkan Yerdanov et s'entretient avec Virginie Efira pour le film "Adieu les cons".

Un contenu proposé par Fréquence Protestante

« Les naufragés »

Étienne Dubuis, journaliste suisse, réunit les témoignages d’hommes, de femmes et d’enfants, chrétiens ou musulmans, originaires d’Afrique de l’Ouest, qui ont fui leur pays natal pour différentes raisons.

Un contenu proposé par Blog de la librairie Jean Calvin

Happycratie

« Be happy »: sois heureux et tais-toi !« Soyez positif ! Apprenez à être heureux ! » Telle est la maxime que la psychologie positive proclame depuis plusieurs décennies. En quoi est-elle tyrannique et fausse-t-elle notre compréhension du bonheur ?

Un contenu proposé par Blog de la librairie Jean Calvin

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Pro-Fil

Fondé par le pasteur Jean Domon, Pro-Fil propose chaque semaine des critiques de films et porte un regard protestant et filmophile sur le cinéma.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram