Dominique Ziegler, portrait d’un metteur en scène engagé

Fils du sociologue altermondialiste Jean Ziegler, l’auteur et metteur en scène genevois, connu pour ses engagements et son goût pour le débat, fait du théâtre le lieu de ses interrogations sur la société.

Un contenu proposé par La Vie Protestante

Publié le 25 février 2016

Auteur : Francis Cossu

Lire directement l’article sur La Vie Protestante

Bio express

Dominique Ziegler naît à Genève en 1970. A 16 ans, il est engagé au Théâtre de Carouge comme assistant à la mise en scène et comédien tout en se formant à l’Ecole de théâtre Serge Martin dont il sort diplômé en 1999. Auteur, il signe ou adapte la plupart des textes qu’il met en scène. Dès sa première pièce, N’Dongo revient (2002), cet artisan d’un théâtre politique s’est imposé comme une personnalité marquante de la scène romande notamment pour ses lectures de Jaurès, Molière, Rousseau et de Calvin.

Invité à développer son interprétation de la Réforme lors des rendez-vous initiés par le Musée international de la Réforme (MIR), Dominique Ziegler prolonge l’exercice pour La Vie protestante. Le metteur en scène n’en est pas à sa première tentative : en 2009, il coécrit avec Nicolas Buri Le Maître des minutes, pièce remarquée, et montée au temple Saint-Gervais. Le texte s’attache à montrer l’impact du calvinisme sur la vie genevoise. La figure austère de celui qui imposa sa Réforme à Genève continue d’interroger le metteur en scène. Avec Calvin, un monologue, forme plus introspective, il interroge aujourd’hui le rapport à la fois intime et politique de Calvin au fait religieux.

Dominique Ziegler, quel est votre rapport à la foi ?

Mon prénom est un hommage au directeur de conscience dominicain de mes parents qui m’ont également appelé Pascal en référence au penseur janséniste. J’ai reçu une éducation religieuse à la paroisse de Vandœuvres mais… disons que je n’ai pas été convaincu. Je n’adhère pas à la croyance mystique d’un Dieu tout puissant, pour autant je me retrouve dans les valeurs de fraternité engendrées par les religions quand elles sont interprétées de façon positive. Je suis davantage fasciné par la foi comme objet d’étude, car elle permet de se dépasser.

Comment avez-vous rencontré Calvin ?

En 2009, le Théâtre St-Gervais m’a commandé une pièce pour fêter les 500 ans de sa naissance. J’y suis allé en traînant les pieds. En travaillant le sujet, j’ai découvert – enfin – ce qui me manquait dans mon rapport à Genève : le souffle du passé, un récit historique aux dimensions épiques. Une histoire riche en mouvements sociaux, culturels, politiques et théologiques dont le paroxysme est l’affaire Calvin. Son histoire, que notre société genevoise ne met pas assez en valeur, est une formidable source de dialogue entre nous, ses héritiers, comme avec le reste du monde. […]

Lire la suite sur La Vie Protestante

Dans la même rubrique...

«Let It Be» des Beatles

Avec son évocation de Mother Mary, cette chanson a souvent été citée pour ses connotations religieuses. Les «paroles de sagesse» qu’elle est censée prononcer évoquent également une expérience mystique.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

« André Dumas, habiter la vie »

L'écrivain Stéphane Lavignotte présente la pensée d'André Dumas, professeur de philosophie et d'éthique, qui a accompagné le protestantisme autour des questions de bioéthique.

Un contenu proposé par Campus protestant

« The Expanse » : toujours la meilleure série SF en cours

La saison 5 qui vient de se terminer sur Amazon Prime Video est à la hauteur des précédentes.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

En souvenir de Jean-Claude Carrière

L’écrivain, scénariste, auteur de nombreuses pièces de théâtre, vient de mourir à 89 ans.

Un contenu proposé par Le blog de Frédérick Casadesus

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

La Vie Protestante

La Vie Protestante était un journal de spiritualité édité par l’Église protestante de Genève. Fort de 70 ans d’expérience, le mensuel abordait les thèmes qui font débat et qui interrogent l’homme. Dans un monde en mutation profonde, La Vie Protestante traitait la question du sens et portait un regard éthique et humaniste sur les enjeux de notre société et sur les grandes valeurs spirituelles.

Suite à l’interruption de parution du journal en novembre 2016, nous n’alimentons plus en nouveaux contenus la page de ce partenaire.

Derniers contenus du partenaire