Sur un festival comme Cannes, vous pouvez passer à côté d’un film pour diverses raisons qui vous empêchent d’assister à une projection. C’est ce qui m’est arrivé cette année avec Bird People. Séance de rattrapage hier et pas déçu du tout !

« Aujourd’hui, c’est décidé : je change de vie ! » Ce pourrait être le sous titre générique du nouveau film de Pascale Ferran. Un changement qui s’opère parfois de diverses façons… de gré ou de force !

Le point de départ de l’histoire se résume ainsi : en transit dans un hôtel international près de Roissy, un ingénieur en informatique américain, soumis à de très lourdes pressions professionnelles et affectives, décide de changer radicalement le cours de sa vie. Quelques heures plus tard, une jeune femme de chambre de l’hôtel, qui vit dans un entre-deux provisoire, voit son existence basculer à la suite d’un événement surnaturel.

Deux personnages que tout oppose vont ainsi se croiser. Cette zone de transit va le devenir concrètement pour leurs existences. Et le spectateur devient observateur de ces histoires et les suit en s’immisçant indiscrètement au plus profond des pensées. C’est d’ailleurs de cette façon insolite que Pascale Ferran nous plonge dans son film. Entendre les pensées si plurielles des usagers des transports en commun parisien. […]