George Herbert et la Bible

George Herbert et la Bible

Le 3 avril 1593 naissait George Herbert, l'un des plus grands poètes religieux anglicans.

Un contenu proposé par Un jour dans l'histoire

Publié le 30 mars 2015

Auteur : José Loncke

Lire directement l’article sur Un jour dans l'histoire

Après une rapide carrière politique, il devient pasteur durant trois ans d’une paroisse rurale. Ensuite, le « saint monsieur Herbert » meurt de la tuberculose. Mais sa renommée grandit considérablement avec la publication posthume du livre : The Temple (1633).

Peu de temps avant sa mort, Herbert avait en effet confié le manuscrit de son recueil de poèmes à Edmond Duncon, avec la demande suivante :

« Monsieur, je vous prie de remettre ce petit livre à mon frère Nicolas Ferrar, en lui disant qu’il doit trouver en lui un reflet des nombreux conflits spirituels qui se sont déroulés entre Dieu et mon âme, avant que je ne me soumette à la volonté de Jésus, mon maître; dans le service duquel j’ai maintenant trouvé une parfaite liberté. Je désire qu’il le lise et puis, s’il pense que quelqu’un de découragé pourrait en tirer profit, qu’il le publie, sinon qu’il le jette au feu; car tout cela est bien inférieur à la moindre des miséricordes de Dieu ». […]

Lire la suite sur Un jour dans l'histoire

Dans la même rubrique...

Le click and collect ou le nouveau commerce moderne

Pour soutenir le commerce de proximité face aux géants d'internet, la libraire Margot Dimitrov-Durand prône le click and collect.

Un contenu proposé par Le bal littéraire des sardines

Le peintre Turner au musée Jacquemart-André

Le musée Jacquemart-André est pour le moment le seul à organiser à Paris, en cette période de déconfinement, une belle exposition.

Un contenu proposé par Protestants dans la Ville

Antydot : vingt ans de Bible en musique

Le groupe basé en Franche-Comté a six albums et plus de cinq cents concerts son actif. Entretien avec David Prigent, membre fondateur et chanteur.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

Avec « Da 5 Bloods », Spike Lee revisite la guerre du Vietnam

Le propos du film trouve évidemment un écho particulier dans l’actualité, avec le mouvement Black Lives Matter.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville