Good Luck Algeria

Good Luck Algeria est le premier long métrage de Farid Bentoumi. Le film s'inspire de l'histoire de son frère, Noureddine Maurice Bentoumi, qui a fait les Jeux Olympiques d’hiver sous la bannière de l’Algérie à Turin en 2006.

Un contenu proposé par Pro-Fil

Publié le 23 avril 2016

Auteur : Maguy Chailley

Lire directement l’article sur Pro-Fil

Stéphane et Sam, la quarantaine, copains depuis l’enfance, dirigent ensemble une entreprise qui fabrique des skis de luxe. Mais leur société va mal et est au bord du dépôt de bilan. Ils ont alors une idée pour relancer leur boîte. Sam va participer aux Jeux Olympiques d’hiver en ski de fond, sous les couleurs du pays de son père, l’Algérie. Il va alors en profiter pour retrouver ses origines. Leur stratégie va-t-elle payer ?

On retrouve donc deux couples représentant une mixité particulière : les parents de Sam (France/Algérie) et Sam lui-même (sa femme est italienne) mais aussi une amitié « mixte » entre Sam et Stéphane. Ils sont tous symbole d’une nouvelle forme « d’identité nationale » forgée dans le travail, la vie de famille, les objectifs communs, mais aussi enracinée dans des souvenirs anciens que l’aventure de Sam va faire émerger. Lorsque le récit suit Sam en Algérie, on a quelques aperçus critiques sur la « nomenklatura » sportive et sa corruption, et des vues intéressantes sur la répartition des terres en milieu rural. Mais là n’est pas l’essentiel qui est la découverte par Sam du passé de son père et de l’amour que ce dernier lui porte…

La dimension comédie n’est pas lourde et l’on sourit très souvent dans les péripéties de cette tentative pour sauver l’entreprise. Les acteurs sont très naturels et font passer une dimension profondément humaine. […]

Lire la suite sur Pro-Fil

Dans la même rubrique...

Un regard chrétien sur le cinéma

Depuis que le cinéma existe, les chrétiens ont proposé des réponses théologiques ou une lecture théologique du cinéma.

Un contenu proposé par Point-Théo

Mon ami Babar depuis bientôt 30 ans

Il y a une biographie qui me fait de l’œil depuis des mois : La splendeur des Brunhoff, de Vogue à Babar, de la Résistance à Nuremberg, d’Yseult Williams.

Un contenu proposé par Le bal littéraire des sardines

Histoires d’enseignants ordinaires

Dans Oxebo, Emmanuelle Klein reçoit Remedium pour la BD "Cas d’école", qui pointe les dysfonctionnements de l'école en France aujourd'hui.

Un contenu proposé par Fréquence Protestante

Mes génies

Dans Oxebo, Emmanuelle Klein reçoit Wandrille. Auteur et prof dans une école de bande-dessinée, il raconte avec humour la difficulté à transmettre son art à ses étudiants.

Un contenu proposé par Fréquence Protestante

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Pro-Fil

Fondé par le pasteur Jean Domon, Pro-Fil propose chaque semaine des critiques de films et porte un regard protestant et filmophile sur le cinéma.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast