Iranien

Iranien

Iranien athée, Mehran Tamadon aspire à une société laïque, où il aurait le droit de s’exprimer autant que les partisans de la République islamiste. Il invite quatre mollahs à venir habiter et débattre avec lui pendant deux jours.

Un contenu proposé par Pro-Fil

Publié le 19 février 2015

Auteur : Alain Le Goanvic

Lire directement l’article sur Pro-Fil

Le film a reçu le Grand Prix du festival Cinéma du Réel à Paris (mars 2014), et plusieurs distinctions internationales (Madrid, Nyon, Berlin). Au cours des deux années de préparation du film, Tamadon a su surmonter les refus et réticences de participants, et les obstacles soulevés par les autorités : interrogatoires musclés, confiscation de passeport. Le dispositif est simple et symbolique : le cinéaste accueille chez lui, dans sa maison de Téhéran, des mollahs et leurs assistants. Amical, toujours de bonne humeur, il contribue grandement à détendre l’atmosphère, ne répondant pas à certains sarcasmes et attaques personnelles (« Vous êtes un dictateur intellectuel qui veut imposer la laïcité » !).

La maison est un espace où l’on partage la vie quotidienne, et les mollahs se sentent libres de faire leurs prières, pendant que se préparent les repas. Mais, déjà, un point d’ombre : les femmes sont à la cuisine et ne sont pas filmées. On est étonné et souvent ravi de suivre les dialogues enjoués (la langue est le farsi, le cinéaste a réalisé des sous-titres en français), mais on se plaît à espérer que le promoteur de cette expérience filmée va tenir son pari. […]

Lire la suite sur Pro-Fil

Dans la même rubrique...

Blabl’art #16 : Gustave Courbet

Blabl'Art ou la culture pour briller dans les bars. Salomé Journo nous parle aujourd'hui de Gustave Courbet.

Un contenu proposé par Fréquence Protestante

5 films hors palmarès

Dernière vidéo de cette série "Festival de Cannes". Aujourd'hui une sélection de 5 films des 5 dernières années qui ont le point commun... d'être passé totalement à côté du palmarès... et pourtant !

Un contenu proposé par ArtSpi’in

« The Eddy », pour l’amour du jazz

Les scènes musicales sont clairement les moments forts de la série, non seulement pour la musique elle-même mais aussi pour la façon dont elle est filmée.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

« Les mots bleus », de Christophe

En nous quittant en avril dernier, Christophe nous a laissé une discographie étonnante, éloquente et variée, dont l’essentiel est très éloigné des succès de ses débuts.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Pro-Fil

Fondé par le pasteur Jean Domon, Pro-Fil propose chaque semaine des critiques de films et porte un regard protestant et filmophile sur le cinéma.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram