Jacques Brel au son de l’orgue de l’Oratoire

Jacques Brel au son de l’orgue de l’Oratoire

Jacques Brel a enregistré plusieurs chansons à l’Oratoire du Louvre, avec Marie-Louise Girod, en 1958.

Un contenu proposé par Lab'Oratoire

Publié le 24 janvier 2014

Auteur : Marc Pernot

Lire directement l’article sur Lab'Oratoire

En entendant par hasard une chanson peu connue de Jacques Brel « La lumière jaillira », il m’a semblé reconnaître le son de notre orgue. Après vérification, Jacques Brel a effectivement enregistré en 1958 des chansons avec accompagnées par l’orgue de l’Oratoire du Louvre, tenu par notre organiste Marie-Louise Girod. Je suis allé hier lui demandé si elle se souvenait comment cela s’était passé. Elle ne se souvient que d’un charmant jeune homme venu lui demander d’enregistrer à l’Oratoire des chants avec un accompagnement d’orgue. Il s’agissait de l’ancien orgue, avant celui que nous connaissons et qui date de 1960-1962. Mais comme une bonne partie des jeux a été récupérée dans le nouveau et que l’acoustique de l’Oratoire est inchangée, la sonorité de « notre » orgue est parfaitement reconnaissable. […]

Lire la suite sur Lab'Oratoire

Dans la même rubrique...

Ayka, mère coûte que coûte

Ayka, mère coûte que coûte

Un film immensément dur psychologiquement mais terriblement touchant et humain, sur les possibles souffrances de la maternité dans un environnement rude et cruel.

Un contenu proposé par ArtSpi’in
Le Christ selon Berlioz

Le Christ selon Berlioz

Les sources des inspirations musicales de Berlioz sont l’amour mais aussi la nature, la religion et la littérature.

Un contenu proposé par Blog de la Librairie protestante

Agata, immigrée polonaise dans l’Amérique des années 30

Dans Oxebo, Emmanuelle Klein reçoit Olivier Berlion pour évoquer sa nouvelle série Agata. Un grand drame inspirée de faits réels dans l'Amérique de la grande dépression.

Un contenu proposé par Fréquence Protestante