Jamais de la vie

Jamais de la vie

"Pierre Jolivet a réalisé un film social, un peu dans le style d’un Ken Loach en Angleterre."

Un contenu proposé par Pro-Fil

Publié le 29 avril 2015

Auteur : Jacques Champeaux

Lire directement l’article sur Pro-Fil

Franck, 52 ans, est gardien de nuit dans un centre commercial de banlieue. Il y a dix ans, il était ouvrier spécialisé et délégué syndical, toujours sur le pont, toujours prêt au combat. Aujourd’hui il est le spectateur résigné de sa vie, et il s’ennuie. Une nuit, il voit un 4×4 qui rôde sur le parking, et sent que quelque chose se prépare… La curiosité le sort de son indifférence et il décide d’intervenir. Une occasion pour lui de reprendre sa vie en main…

Jamais de la vie nous plonge dans un centre commercial de la région parisienne, une des ces grandes surfaces entourées d’un gigantesque parking, très animées le jour mais d’un vide sidéral la nuit. Olivier Gourmet joue le rôle de Franck, un veilleur de nuit. Il donne à son personnage une épaisseur extraordinaire et porte le film sur ses robustes épaules. Franck est un taiseux, un coriace au cœur tendre mais à la colère facile. Il a été plus brillant dans une autre vie, comme ouvrier qualifié et délégué syndical. Mais une grève dure qu’il a menée, sans succès, contre la fermeture de son usine, l’a laissé non seulement sur le carreau mais aussi fiché comme une grande gueule qu’il vaut mieux ne pas embaucher. La spirale infernale du chômage et de l’alcool a brisé sa vie familiale et professionnelle et l’a tenu sans emploi pendant dix ans. Et il se retrouve, à plus de 50 ans, vivoter dans ce CDD de veilleur de nuit. […]

Lire la suite sur Pro-Fil

Dans la même rubrique...

Vinz le Mariachi, une louange d’inspiration latino

Cet artiste à la foi chrétienne chevillée au corps partage pour Campus protestant ses sources d'inspirations.

Un contenu proposé par Campus protestant

« The Mandalorian » : replonger dans l’univers Star Wars

Il faut avouer que c’est une série très plaisante, qui ne peut que ravir les fans de Star Wars.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

Les coups de cœur ciné 2020 de Vincent Miéville

Cette année, j’ai tout de même pu voir 65 films au cinéma. Suffisamment pour pouvoir faire un bilan.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

Quand la Genèse croise l’art abstrait

"La Genèse de la Genèse" est l’un des plus ambitieux livres d’art de cette fin d’année.

Un contenu proposé par Le blog de David Gonzalez

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Pro-Fil

Fondé par le pasteur Jean Domon, Pro-Fil propose chaque semaine des critiques de films et porte un regard protestant et filmophile sur le cinéma.

Derniers contenus du partenaire