Jésus en pâtisserie ?

Jésus en pâtisserie ?

Cette année encore, le «petit Jésus» en sucre sera croqué des millions de fois le jour de Noël. 

Un contenu proposé par Croire et vivre

Publié le 8 décembre 2013

Auteur : Georges Mary

Lire directement l’article sur Croire et vivre

Qui pourra dire qu’on fête Pâques aussi intensément que Noël dans nos pays ?

Il faudrait déjà que nos contemporains se souviennent que Pâques rappelle la résurrection du Christ et Noël sa naissance, ce qui n’est pas gagné pour tout le monde ! Le lecteur de l’Évangile sait, lui, que c’est la résurrection du Christ qui est au cœur de la foi chrétienne, bien plus que sa naissance.

Mais Noël c’est, pour la plupart d’entre nous, la neige (même si, hormis les zones montagneuses, c’est surtout la pluie qui est au rendez-vous), les cadeaux, le sapin et… le petit Jésus dans la crèche ou sur les bûches.

L’image est attendrissante, certainement pas fausse : elle vient de l’Évangile. Mais c’est à cause d’elle qu’on a fait de Noël la fête de l’enfance, ce qu’elle n’est pas prioritairement. Quant à la mièvrerie qui continue d’entourer le divin berceau, difficile de s’en dépatouiller !

Cela pourrait paraître anodin mais quand ça entrave la foi…? Moi, j’ai fini par trouver que le nom de «Jésus» faisait sirupeux, au point de ne pas aimer le prononcer, à part en anglais, en espagnol, ou en hébreu. Le «Christ» est viril, le petit «Jésus» relève de la pâtisserie hivernale.

Suis-je bien le seul à souffrir de ce handicap et de cette allergie purement linguistique? Je n’en suis pas sûr. J’ai pourtant lu de multiples fois l’Évangile et j’ai adoré Jésus et aimer prononcer son nom lorsque je souffrais et que sa présence me secourait…

On le sait depuis les Dix commandements, les images de Dieu sont un désastre. Cela devrait nous faire réfléchir aux traitements que nous faisons subir à Celui que Dieu a envoyé dans le monde pour nous sauver. Il n’est certainement pas «le petit Jésus» que notre occident a fabriqué. […]

Lire la suite sur Croire et vivre

Dans la même rubrique...

La mort

Eberhard Jüngel se penche sur le thème de la mort. Qu’est-ce que la mort ? Une réalité à la fois tout à fait personnelle (notre mort), mais aussi tout à fait étrangère.

Un contenu proposé par Labor et Fides

Un esclave respirant de l’air pur ?

Lecture du livre d'Ilan Duran Cohen, "Le petit polémiste", paru en 2020 chez Actes Sud. L'histoire se déroule en 2029...

Un contenu proposé par Évangile et liberté

Les racines théologiques du mouvement Black Lives Matter

Livre de Henry Mottu sur James H. Cone, très peu connu du public francophone et figure emblématique de "la théologie noire" qui "invite globalement à repenser le rapport entre particularité et universalité."

Un contenu proposé par Blog de la Librairie protestante

The Crown (saison 4) : toujours aussi royal !

Disons-le tout de suite, c’est toujours une merveille. On ne fait pas mieux en matière de série historique.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Croire et vivre

Croire et vivre est un magazine mensuel qui veut d’abord donner à ses lecteurs « l’envie de croire » ou celle de partager leur foi. La plupart des rédacteurs appartiennent à des Églises membres de la Fédération protestante de France ou du Conseil national des Évangéliques de France.

Derniers contenus du partenaire