La mort de Staline

Armando Iannucci, réalisateur, se révèle avec brio dans La mort de Staline. Afin d’assurer leur propre survie certains membres du Comité central du Parti tentent de prendre le pouvoir.

Un contenu proposé par Pro-Fil

Publié le 25 avril 2018

Auteur : Alain Le Goanvic

Lire directement l’article sur Pro-Fil

Toute cette histoire tourne en une énorme farce, pour le plus grand bonheur des spectateurs, sidérés par la paranoïa galopante des Malenkov, Molotov, Khrouchtchev, Joukov, Boulganine, tous des personnages « historiques ». Ils s’agitent comme des marionnettes autour du cadavre, puis du cercueil du tyran. Ils s‘invectivent, se couvrent d’insultes et se prennent les pieds […]

Lire la suite sur Pro-Fil

Dans la même rubrique...

Le parcours extraordinaire du Capitaine Gauthier

Itinéraire d’un Poitevin de la Révolution au second Empire. Joseph Gauthier, natif de la Vienne, n’avait laissé aucune trace dans l’Histoire jusqu’à la publication de ce livre.

Un contenu proposé par LibreSens

Nelly Bly, dans l’antre de la folie

Emmanuelle Klein reçoit Virginie Ollagnier, scénariste de l’album consacré à Nellie Bly, une journaliste américaine qui s’est faite internée pour dénoncer les conditions dans lesquelles les femmes étaient traitées.

Un contenu proposé par Fréquence Protestante

En toute conscience

"Bande dessinée en fugue", une chronique de Thierry Saint-Solieux, au micro de Fabrice Henriot.

Un contenu proposé par Radio Semnoz

La crucifixion, retour sur une iconographie changeante

Totalement absente pendant les quatre premiers siècles de notre ère, la représentation du Christ en croix est devenue le motif le plus représenté au monde.

Un contenu proposé par Réformés

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Pro-Fil

Fondé par le pasteur Jean Domon, Pro-Fil propose chaque semaine des critiques de films et porte un regard protestant et filmophile sur le cinéma.

Derniers contenus du partenaire