La religion star des écrans

La religion star des écrans

Au cinéma, les grandes histoires de la Bible font salle comble. Marek Lis, théologien polonais spécialiste du cinéma, revient sur la recette du succès.

Un contenu proposé par bonne nouvelle

Publié le 13 janvier 2015

Auteur : Vincent Volet

Lire directement l’article sur bonne nouvelle

«La Bible et le drame grec sont les seules histoires qui racontent l’humanité. Victoire, espérance, peur, tout ce que vit l’homme s’y trouve.»
Pour Marek Lis, théologien polonais spécialiste du cinéma, les réalisateurs l’ont bien compris. «La Bible est la parole de Dieu. Un Dieu qui s’incarne en homme. Ainsi l’homme, en parlant de lui-même, de son expérience, nous renvoie à notre réalité.» Sur grand écran, ces histoires font mouche auprès du public croyant ou non.

Il y a les films qui traitent de la Bible, comme «Noé», «Le Décalogue» ou «La Passion du Christ». Et puis il y a les autres. «Matrix, c’est l’histoire de Jésus. Vous y trouvez même des citations de l’Evangile.» Pareil pour «Harry Potter» et «Le Seigneur des anneaux». Pour le théologien, «l’Evangile est toujours d’actualité et parle à chacun». Jusque dans les années 1950, les films bibliques s’adressaient à un public «convaincu».

Aujourd’hui, on utilise ces mêmes histoires pour faire passer d’autres messages à des gens éloignés de la religion, observe Marek Lis. «Prenez Noé et ces paysages post apocalyptiques. C’est un film sur l’écologie, un souci universel aujourd’hui.» Une universalité qui rapporte aussi de l’argent, ajoute le théologien. […]

Lire la suite sur bonne nouvelle

Dans la même rubrique...

Les paysages d’Alexis Muston

Il tient un Journal pendant toute sa vie.

Un contenu proposé par Musée protestant

« Small axe » : une fresque magistrale en cinq tableaux

Cinq films qui évoquent les conditions de vie des britanniques Noirs entre la fin des années 60 et le début des années 80.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

Le combat du siècle

Dans Oxebo, Emmanuelle Klein reçoit le scénariste Loulou Dedola, pour un roman graphique racontant le parcours incroyable du boxeur Joe Frazier, jusqu’à son combat mythique contre Mohamed Ali.

Un contenu proposé par Fréquence Protestante

Judas and the black Messiah

1968 à Chicago. William O'Neal, un petit malfrat, accepte de collaborer avec le FBI comme informateur. Il est chargé d'infiltrer le Black Panther Party et doit se rapprocher de Fred Hampton, leader du parti dans l'Illinois.

Un contenu proposé par Pro-Fil

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

bonne nouvelle

bonne nouvelle était le mensuel de l’Église évangélique réformée du canton de Vaud, en Suisse. Il proposait des interviews, dossiers sur des thèmes d’actualité, reportages, informations et réflexions sur l’Église et la vie spirituelle.

Suite à l’interruption de parution du mensuel en novembre 2016, nous n’alimentons plus en nouveaux contenus la page de ce partenaire.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants