La terre et l’ombre

En Colombie, Alfonso un vieux paysan revient au pays pour se porter au chevet de son fils malade. Il découvre un paysage apocalyptique. Le foyer est cerné par d’immenses plantations de cannes à sucre dont l’exploitation provoque une pluie de cendres continue.

Un contenu proposé par Pro-Fil

Publié le 24 février 2016

Auteur : Marie-Christine Griffon

Lire directement l’article sur Pro-Fil

Au bout d’un chemin bordé de champs de canne à sucre, un vieil homme seul marche vers nous et se fait dépasser par un camion et ses 4 remorques qui soulèvent un vent de poussière. Dès cette première longue séquence, on est plongé dans l’atmosphère étouffante du film. César Acevedo va réussir à nous faire pénétrer dans ce monde : une famille vivant dans une maison encerclée par les champs de canne à sucre, dont le fils est en train de mourir d’avoir respiré les poussières fines du brûlage des plants. C’est autour du malade, cloîtré dans sa chambre aux volets clos, que la famille vit dans l’attente de sa mort. On ressent à travers les émotions de chaque personnage la réalité du monde. La grand-mère Alicia a toujours vécu là. Elle n’imagine pas quitter sa terre. Son mari Alfonso revient après 17 ans d’absence pour soutenir leur fils Gerardo mourant et aider les siens à s’en sortir. Esperanza, la femme de Gerardo, ne rêve que de quitter cette vie. […]

Lire la suite sur Pro-Fil

Dans la même rubrique...

Yoan N’Gou, en formation à la Destinée Dance School

Rencontre intimiste à Créteil avec ce jeune danseur chrétien de 26 ans.

Un contenu proposé par Un tour des arts

Le 11 novembre 1620, le Mayflower accoste en Amérique !

Un vaisseau, le Mayflower, parti de Plymouth en Angleterre, arrive en Amérique du Nord en 1620 avec une centaine de passagers, dont des puritains anglais, appelés plus tard Pilgrim Fathers.

Un contenu proposé par Musée protestant

Un bagne français en Indochine

Le bagne français dont ce livre raconte la longue histoire (de 1861 à 1993) est fort peu connu chez nous.

Un contenu proposé par LibreSens

En 1685, le Code noir…

Colbert, l’ancien ministre de la Marine de Louis XIV, a inspiré le Code noir. C’est à ce titre qu’il revient sur le devant de la scène lorsque l’on évoque les violences racistes en France.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Pro-Fil

Fondé par le pasteur Jean Domon, Pro-Fil propose chaque semaine des critiques de films et porte un regard protestant et filmophile sur le cinéma.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram