Le dernier loup

Le dernier loup

Jean-Jacques Annaud filme la vie en Mongolie intérieure en pleine Révolution culturelle chinoise.

Un contenu proposé par Pro-Fil

Publié le 23 mars 2015

Auteur : Marie-Jeanne Campana

Lire directement l’article sur Pro-Fil

Nous sommes en 1969 en Chine pendant la Révolution culturelle. Deux étudiants de Pekin sont envoyés en Mongolie intérieure afin d’éduquer les tribus de bergers nomades.

L’un deux Chen Zhen s’implique beaucoup dans la vie de ces populations et apprend d’eux ce que la vie à Pekin ne lui offrait pas : la vie difficile dans ces contrées hostiles, la notion de vie en communauté, la liberté, la responsabilité, et surtout le voisinage avec les animaux et en particulier avec le loup, craint et vénéré dans ces steppes. L’administration a décidé d’exterminer les loups de la région et Chen adopte un petit louveteau qu’il élève en cachète. Ce sera le dernier loup.

C’est une magnifique histoire que nous raconte Jean Jacques Annaud, qui nous fait retrouver notre âme d’enfant, lorsqu’on vibrait avec la panthère Bagheera ou quand on regardait avidement les épisodes de Belle et Sébastien. Ici nous ne sommes pas dans une série télévisée, mais dans un grand film qui a utilisé des moyens extraordinaires, au vrai sens du terme, pour nous séduire. Deux cents chevaux, des centaines de moutons, et surtout vingt cinq loups dressés pendant trois ans qui se révèlent être d’excellents acteurs. Les moyens utilisés sont à cette démesure. Annaud a même employé des drônes et parfois jusqu’à cinq caméras pour filmer la course des loups. Les somptueux paysages de Mongolie intérieure, remarquablement cadrés, aux courbes sublimes, ajoutent à la féerie du film. […]

Lire la suite sur Pro-Fil

Dans la même rubrique...

« Hotel by the River »

Un vieux poète, qui loge dans un hôtel au bord d’une rivière, fait venir ses deux fils, pensant que sa fin est proche.

Un contenu proposé par Pro-Fil

« Tenet », sans doute le film le plus jubilatoire de Nolan

On retrouve un thème de prédilection de Nolan, le temps, qu’il triture dans tous les sens à partir de la thèse de l’inversion du temps.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

Lectures pour tous

Bien que mises en difficulté par la pandémie, les maisons d’édition proposent en cette rentrée de merveilleux ouvrages qui nous instruisent ou nous invitent au songe.

Un contenu proposé par Le blog de Frédérick Casadesus

Une idée de promenade… Villefavard, terre de culture(s)

À votre prochain passage, prévoyez une vraie halte en Basse-Marche. Découvrez l’église romane du bourg qui accueillait les prêtres/évêques novateurs.

Un contenu proposé par Ouest-Infos

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Pro-Fil

Fondé par le pasteur Jean Domon, Pro-Fil propose chaque semaine des critiques de films et porte un regard protestant et filmophile sur le cinéma.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram