Le passé protestant du château de la Gascherie

Édifié en 1480, c’est un des joyaux architecturaux qui bordent les rives de l’Erdre, au nord de Nantes. La reine Marguerite de Navarre y aurait séjourné.

Un contenu proposé par Les Protestants bretons

Publié le 25 mai 2016

Auteur : Jean-Yves Carluer

Lire directement l’article sur Les Protestants bretons

C’est un des joyaux architecturaux qui bordent les rives de l’Erdre, au nord de Nantes. Il a été édifié en 1480, dans un style pré-renaissance par Jean de Lespervier de Briord, père d’un grand-veneur du duc de Bretagne. La reine Marguerite de Navarre y aurait séjourné lors de sa visite de Nantes en 1537. Ce serait la première manifestation d’une présence protestante derrière ses hautes fenêtres à meneaux.

Jean puis Arthur  de Lespervier étaient les aïeux maternels du célèbre Bayard Huguenot protestant, François de La Noue. A défaut d’être né à La Chapelle-sur-Erdre, il y fut baptisé. François de La Noue, trop occupé à ses devoirs militaires, résida peu à La Gascherie qu’il avait hérité de sa mère. Mais le château resta longtemps un refuge pour les protestants de Nantes avant même que le Le Duc de Mercoeur ne s’en empare. […]

Lire la suite sur Les Protestants bretons

Dans la même rubrique...

« Soul » : un bon Pixar… surtout visuellement

Même si ça reste un Pixar de qualité, on est quand même assez loin de la finesse, de l’équilibre et de l’émotion de Vice Versa.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

Sister Rosetta Tharpe, la femme qui inventa le Rock’n Roll

L'éditeur Eric Peyrard présente le livre "Rosetta, la femme qui inventa le Rock'n Roll". Une biographie de Jean Buzelin sur une icône méconnu du rock’n’roll.

Un contenu proposé par Campus protestant

Petite histoire de l’aumônerie de prison (1)

Brice Deymié, aumônier national protestant, nous rappelle que l’accompagnement des détenus est une histoire chrétienne avant tout.

Un contenu proposé par Aumônerie protestante des prisons

« Et l’homme créa les Dieux »

Emmanuelle Klein reçoit Joseph Béhé, pour sa brillante adaptation de l’essai de l’anthropologue Pascal Boyer. 368 pages de BD pour expliquer les rapports de l’Homme avec la religion, à découvrir aux éditions Futuropolis.

Un contenu proposé par Fréquence Protestante