Mr. Turner

Mr. Turner

Le dernier film de Mike Leigh, avec un prix d'Interprétation à Cannes pour Timothy Spall.

Un contenu proposé par Pro-Fil

Publié le 24 décembre 2014

Auteur : Alain Le Goanvic

Lire directement l’article sur Pro-Fil

Ce sont les dernières années d’existence du peintre. Sa réputation est bien établie, c’est un très grand aquarelliste, peut être un précurseur de l’impressionnisme. Il est jalousé et ses toiles se vendent. L’entreprise de Mike Leigh était risquée, mais le personnage génial est remarquablement interprété par Timothy Spall qui a remporté le Prix d’Interprétation à Cannes 2014.

Que voyons-nous de cet homme qui a laissé à la postérité l’empreinte du génie et légué tous ses tableaux à l’État ? Un physique lourd et pesant, le visage ingrat et atteint par le manque de soins, des relations très distantes et hostiles avec son ancienne femme et ses deux filles, un penchant sexuel pulsionnel avec sa servante qui lui est totalement soumise, un contact empesé ou difficile avec ses illustres contemporains : l’écrivain Thackeray, le peintre Constable, un peintre raté Haydon, Ruskin le poète et grand critique d’art qui a beaucoup défendu le style de Turner, dans une Angleterre victorienne pleine de préjugés.

En fait, Mike Leigh a su rendre l’atmosphère de l’époque, mais il ne montre guère le créateur à l’œuvre. Peu d’émotion dans le récit. L’intérêt du film est de montrer la recherche passionnée des beautés de la nature, qui s’offrent au regard de l’artiste. […]

Lire la suite sur Pro-Fil

Dans la même rubrique...

Calendrier interreligieux 2018-2019

Calendrier interreligieux 2018-2019

Le calendrier des religions vous invite, en texte et en images, à découvrir les rites de passage qui marquent les étapes essentielles de l’enfance et de l’adolescence.

Un contenu proposé par Éditions Olivétan

Les veuves

Qui croira que Mc Queen, dans un film de braquage, a laissé de côté ses convictions ? Ici encore, le message du cinéaste est double : rendre le pouvoir aux femmes et aborder la mixité raciale !

Un contenu proposé par Pro-Fil
La prédication du temps de la Réforme

La prédication du temps de la Réforme

L’historien Max Engammare s’est penché sur la forme que prenait la prédication au tout début de la Réforme, en Suisse, un des berceaux du protestantisme, entre 1520 et 1550.

Un contenu proposé par Évangile et liberté

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Pro-Fil

Fondé par le pasteur Jean Domon, Pro-Fil propose chaque semaine des critiques de films et porte un regard protestant et filmophile sur le cinéma.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants