Ni le ciel ni la terre

Ni le ciel ni la terre

Afghanistan 2014, le capitaine Antarès Bonassieu et sa section sont affectés à une mission de contrôle et de surveillance dans une vallée reculée supposée calme. La situation leur échappe lorsqu'une nuit des soldats se mettent à disparaître mystérieusement.

Un contenu proposé par Pro-Fil

Publié le 7 octobre 2015

Auteur : Maguy Chailley

Lire directement l’article sur Pro-Fil

La compétence de Clément Cogitore en tant que plasticien transparait dans ce film. Beaucoup d’images sont des éclats visuels dans lesquels la lumière et les éclairages concourent à créer une ambiance qui devient peu à peu fantasmagorique. La problématique du « voir » (ou « ne pas voir ») traverse ce récit. Comment ces soldats peuvent disparaître sans qu’on n’ait rien vu de leurs éventuels ravisseurs ? Tout l’arsenal déployé pour traquer, de nuit, ceux que l’on soupçonne, nous fait vivre des scènes où la lumière de projecteurs sur des visages à demi éclairés accentue encore le noir qui les entoure. Ce que ces hommes voient à travers leurs lunettes à infra rouges est déréalisé. Et la très belle scène où des silhouettes lointaines apparaissent en ombre chinoise à l’horizon autour d’un feu renvoie encore plus au rêve.

Les contacts du bataillon avec les habitants de la vallée sont faits de « malentendus », tant en raison de la langue (l’interprète est toujours sollicité lors des conversations entre le capitaine et ces villageois) qu’en raison de leur méconnaissance du mode de vie et des croyances. […]

Lire la suite sur Pro-Fil

Dans la même rubrique...

Dieu, la grâce et le sexe

Dieu, la grâce et le sexe

Un appel à la Réforme de la pasteure luthérienne Nadia Bolz-Weber.

Un contenu proposé par Religions | Société

La face cachée du numérique

Dans "Tous connectés", Marijo Alvarez reçoit Fabrice Flipo, auteur du livre « La face cachée du numérique, l’impact environnemental des nouvelles technologies ».

Un contenu proposé par Fréquence Protestante
Agnès Varda, protestante libre

Agnès Varda, protestante libre

« Elle n’était sans doute pas allée dans un temple depuis très longtemps, mais elle se définissait toujours en protestante authentique. » L'hommage du journal Réforme à Agnès Varda.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Pro-Fil

Fondé par le pasteur Jean Domon, Pro-Fil propose chaque semaine des critiques de films et porte un regard protestant et filmophile sur le cinéma.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants