Noël : quel sens donner à la fête?

Noël : quel sens donner à la fête?

Faut-il faire la fête avec ceux qui ne sont pas à la fête ? Comment fêter Noël au vu des attentes familiales ? Comment fêter Noël pour y mettre du sens ? Réflexion et pistes.

Un contenu proposé par Christ Seul

Publié le 18 décembre 2013

Auteur : Michel Sommer

Lire directement l’article sur Christ Seul

Mes proches le savent : je vis souvent assez mal la fête de Noël. Pour plusieurs raisons. Une d’entre elles tient au côté familial qu’a pris la fête, même si les retrouvailles de la famille (élargie), souvent dispersée le reste de l’année, sont légitimes. Est-il possible d’ouvrir la famille à d’autres personnes le soir de Noël ou le 25 décembre ?

Le premier Noël a été la rencontre de gens improbables et inconnus les uns pour les autres. Imaginez. Autour d’un nouveau-né et de ses parents loin de chez eux se retrouvent des bergers locaux qui sentent mauvais et de riches mages étrangers débarquant à l’improviste. Un assemblage plutôt hétéroclite autour de l’Enfant-Dieu.

Lorsque nous faisons la fête, que ce soit Noël, un anniversaire, une réussite aux examens ou un mariage, qui invitons-nous ? Nos amis, notre famille ? Jésus enjoint un pharisien à inviter « des pauvres, des estropiés, des infirmes, des aveugles » lors d’un banquet et lui recommande de n’inviter « ni tes amis, ni tes frères, ni les gens de ta parenté, ni des voisins riches » (Lc 14.12-14). Certains ont parlé de « l’option préférentielle de Dieu pour les pauvres ». La conception chrétienne de la fête implique une réflexion sur le choix des convives… en pensant prioritairement à ceux pour qui la vie n’est pas une fête. Passons toutes nos fêtes à ce crible ! […]

Lire la suite sur Christ Seul

Dans la même rubrique...

Oscar Cullmann, un docteur pour l’Eglise

Oscar Cullmann, un docteur pour l’Eglise

Un ouvrage clair et rigoureux pour comprendre l’apport considérable de ce théologien.

Un contenu proposé par Blog de la Librairie protestante
La comtesse Greffulhe

La comtesse Greffulhe

Marcel Proust l’a rêvée avant de la connaître. Il ne la rencontre qu’en 1893, fasciné et bouleversé par sa beauté.

Un contenu proposé par LibreSens
Le méthodisme : un tison tiré du feu

Le méthodisme : un tison tiré du feu

Cet ouvrage nous permet une vue globale du méthodisme : des origines jusqu'au XXIe siècle et c'est ce qui en fait le principal intérêt.

Un contenu proposé par LibreSens

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Christ Seul

Christ Seul est le mensuel des Églises évangéliques mennonites de France, issues de la Réforme radicale du 16e siècle. Les Églises mennonites appartiennent à la famille des Églises protestantes. Elles sont apparues en même temps que la Réforme de Luther, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Alsace et en Suisse, au début du 16e siècle.

Derniers contenus du partenaire

Bel été avec les médias protestants !