Nos gênes et ceux des néandertaliens

Nos gênes et ceux des néandertaliens

L’homme de Neandertal, d’abord injustement décrit comme un humain dégénéré ou comme un humain avec des traits simiesques, est considéré aujourd’hui comme très proche de nous.

Un contenu proposé par Signes des Temps

Publié le 26 septembre 2016

Lire directement l’article sur Signes des Temps

Nous posséderions même certains de ses gènes.

Des restes fossiles humains intrigants ont été découverts en Belgique en 1830, à Gibraltar en 1848, puis en 1856 dans la vallée de Neander en Allemagne. Ils prendront le nom d’Homo neanderthalensis en 1864. Très vite, ces fossiles de plus en plus nombreux en Europe ont suscité des débats. Certains voyaient en eux des restes d’une race humaine sauvage, d’autres des formes pathologiques d’humains, puis une espèce différente de la nôtre. Ces restes donneront lieu, dans la première moitié du XXe siècle, à des représentations peu flatteuses d’un individu proche de la brute, avec un faciès, une pilosité et une allure de singe. De nombreuses études plus récentes ont démontré que l’homme de Neandertal avait une posture dressée, était plus robuste que nous, intelligent, capable de fabriquer des outils et pratiquait des rites funéraires. On sait aussi maintenant qu’il a côtoyé nos ancêtres en Europe et au Proche-Orient.

C’est en 1997 que Svante Pääbo, de l’Institut Max Planck de Leipzig, reconstitue pour la première fois une partie de l’ADN des néandertaliens. Cet ADN mitochondrial ne montre aucune ressemblance avec celui des hommes modernes. La conclusion fut alors qu’Homo neanderthalensis et Homo sapiens étaient des lignées […]

Lire la suite sur Signes des Temps

Dans la même rubrique...

L’Orient des peintres, du rêve à la lumière

L’Orient des peintres, du rêve à la lumière

Une exposition à découvrir au musée Marmottan-Monet jusqu'au 21 juillet 2019.

Un contenu proposé par Protestants dans la Ville

J’veux du soleil

Avec leur humour et leur caméra, Gilles Perret et François Ruffin décident de partir en voiture, en plein mouvement des Gilets Jaunes, pour « aller voir de plus près « ce qui se passe sur les ronds-points.

Un contenu proposé par Pro-Fil
Toutânkhamon à Paris

Toutânkhamon à Paris

La Grande Halle de la Villette à Paris accueille l’exposition « Toutânkhamon, le Trésor du Pharaon », jusqu’au 15 septembre 2019. Une occasion unique de voir 150 objets issus du tombeau du jeune pharaon.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Signes des Temps

Fondée par l’Église adventiste, la revue bimestrielle Signes des Temps porte un regard chrétien sur notre vie et notre époque.
La revue est consultable en  ligne ici : http://blog.viesante.com/category/revue-signes-des-temps/

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants