Martin de Tours est l’une des figures les plus importantes de l’Église ancienne. Sa postérité peut se mesurer notamment au fait que son nom est non seulement devenu un patronyme mais qu’il est aujourd’hui encore celui qui est le plus porté en France. En effet, un peu plus de 230 000 personnes portent ce nom de famille en 2017. Il est alors intéressant de creuser la biographie de cette figure des premiers siècles de l’Église.

Si l’histoire du manteau de Martin de Tours et son rôle fondateur dans l’implantation du monachisme en Gaule ont participé de sa célébrité, il faut néanmoins insister sur le fait que sa biographie relève au moins autant de la légende que de la réalité. En effet, s’il n’est pas dénué d’intérêt de retracer son parcours, nous ne pouvons néanmoins qu’être étonné de la faiblesse des sources relatant son histoire et qui se résument essentiellement à une hagiographie qu’a pu lui consacrer l’un de ses disciples, Sulpice Sévère. […]