Au début des années 1890, Mathilda Wrede se rend en Angleterre pour un séjour de longue durée. Elle profite de l’occasion pour visiter un certain nombre de prisons du pays et pour marcher sur les traces d’Elizabeth Fry dont le ministère est une source d’inspiration pour le sien. C’est au cours de ce voyage qu’elle reçoit une broche en forme de blason qui finira par la caractériser. Quelques années après, elle l’adaptera et y inscrira en langue finnoise les mots qu’elle adressait aux prisonniers en pénétrant dans leurs cellules : « Grâce et Paix ! »

L’histoire passionnante de Mathilda Wrede prend place en Finlande, alors grand-duché autonome de l’empire russe. Elle y naît en 1864 dans les provinces du Nord où son père est gouverneur général. La jeune Tilda, comme elle est surnommée, est la benjamine d’une famille nombreuse de la noblesse finlandaise. Sa mère décède tragiquement huit mois après sa naissance et c’est sa grande sœur, Hélène, qui va plus particulièrement s’occuper d’elle.

Au cours de son enfance, Mathilda ne manque de rien. Elle apprécie la compagnie des animaux et fait preuve de générosité dès son plus jeune âge. C’est ainsi qu’un jour elle revient à la maison pieds nus après avoir donné ses souliers à une jeune fille qui ne pouvait en avoir. […]