Requiem : un discours sur la mort

Requiem : un discours sur la mort

Les cérémonies religieuses qui accompagnent le jour des défunts, les commémorations du souvenir, n’ont pas laissé indifférents les grands compositeurs occidentaux comme Berlioz, Verdi ou Brahms. D’où l’explosion au XIXe siècle d’un genre musical à part entière : le Requiem.   

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 25 mars 2015

Auteur : Martine Lecoq

Le mot « Requiem » désigne, dans son acception commune, la célébration d’une messe catholique latine en l’honneur d’un défunt, mais aussi par extension une composition musicale d’ampleur en l’honneur de tous les défunts, et qui conjugue grand orchestre, chœurs et solistes. Dès Mozart et la fin du XVIIIe siècle, la musique de Requiem s’émancipe par son jaillissement sonore de la messe proprement dite, même si elle en conserve généralement les principales étapes ainsi que l’intensité dramatique. Et c’est le XIXe siècle qui consacre son affranchissement définitif avec trois maîtres symphonistes, Hector Berlioz, Giuseppe Verdi et Johannes Brahms.

Les cathédrales polyphoniques de Berlioz

Nous sommes en 1837, le romantisme bat son plein ; la passion catapultée par la Révolution française puis le premier Empire déverse ses libres fruits dans l’art.

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Des livres à lire en mai

Une sélection proposée par le mensuel régional Le Protestant de l'Ouest.

Un contenu proposé par Le Protestant de l’Ouest

Naissance du protestantisme au XVIe siècle et crise religieuse

Et si nous retournions sur les bancs (chaises ?) du collège ? Enfin, en ce moment, nous dirions plus "à distance", pour comprendre ce bouleversement qui s'impose à la Renaissance !

Un contenu proposé par Musée protestant

«Jesus He Knows Me» de Genesis

Cette chanson se moque des télévangélistes qui sévissaient à la télévision dès les années 70 et qui sévissent encore aujourd’hui sur Internet.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

Qui est Jean Calvin ?

Jean Calvin, juriste, humaniste adhère aux idées nouvelles de Martin Luther et devient un grand théologien. C'est à Genève, ville- phare du protestantisme, qu’il bâtit le modèle des Églises réformées.

Un contenu proposé par Musée protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire