Selma : un film hommage pour nous mettre en marche

Selma : un film hommage pour nous mettre en marche

Selma, c’est le nom de la ville à partir de laquelle Martin Luther King a organisé une longue marche, réprimée dans le sang, pour réclamer le droit de vote aux Noirs américains.

Un contenu proposé par PLVmagazine

Publié le 13 mars 2015

Auteur : Vincent Miéville

Lire directement l’article sur PLVmagazine

Une page majeure de l’histoire de ce grand homme.
Disons le tout de suite, malgré la force du propos, je n’ai pas toujours été pleinement convaincu d’un point de vue cinématographique. Après une scène d’entrée choc, j’ai trouvé que le film peinait un peu à démarrer et que le récit souffrait aussi parfois de quelques longueurs. Mais cela ne devrait pas vous décourager de voir ce film, loin de là. Car il nous réserve quelques moments très forts, comme les différentes scènes de marche. Je pense notamment à celle qui a lieu juste après que des gens de tout le pays, y compris des Blancs, ont rejoint le mouvement et lorsqu’à l’initiative de Martin Luther King tout le monde se met à genou, en face des forces de police. Les discours du pasteur baptiste sont aussi des moments forts du film, grâce notamment à l’extraordinaire performance d’un David Oyelowo vraiment impressionnant. La dernière scène du film, avec le discours à Montgomery et l’évocation en parallèle des destins contrastés de différents personnages croisés dans le film est un beau moment d’émotion et clôt le film d’un bien belle manière.
Le choix d’avoir centré le scénario sur la marche de Selma me semble être plutôt un bonne idée, même si cela peut expliquer l’impression que le film peine un peu à démarrer : on prend l’histoire en route ! Mais cette option a le mérite de resserrer l’action sur quelques jours seulement tout en permettant d’évoquer les questions essentielles liées au combat de Martin Luther King : l’égalité des droits pour les Noirs, le racisme, la résistance non-violente… tout en évoquant aussi les tensions en coulisse, que ce soit dans le couple des King ou dans les débats internes quant à la façon d’envisager la lutte. […]

Lire la suite sur PLVmagazine

Dans la même rubrique...

Nomadland

Chloé Zhao, née à Pékin en 1982, fait des études de cinéma à New-York. Son troisième film, Nomadland, a reçu le Lion d’or à Venise en 2020 et le Golden globe de la meilleure réalisatrice en 2021.

Un contenu proposé par Pro-Fil

L’Évangile selon Milo Rau

Dans son dernier long-métrage "Le nouvel Évangile", le réalisateur suisse Milo Rau mêle la Passion du Christ jouée par des migrants au combat réel de ceux-ci pour leurs droits.

Un contenu proposé par Réformés

L’homme et l’argent, une faim insatiable

« “La faim de l’argent n’est jamais chez un homme que le signe, l’apparence d’une autre faim : l’amour de l’argent n’est jamais que le signe d’une autre exigence.

Un contenu proposé par Blog de la librairie Jean Calvin

Ces pépites artistiques qui nous remontent le moral

Durement touchés par la crise sanitaire depuis un an, les artistes ont continué à nous faire vivre de beaux moments.

Un contenu proposé par Une plume et des gens

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

PLVmagazine

PLVmagazine était le webzine de l’Union des Église Évangéliques Libres de France. Il proposait un regard évangélique ouvert sur la Bible, la vie chrétienne, l’actualité, la culture…

La version en ligne de PLVmagazine ayant pris fin en 2017, nous n’alimentons plus en nouveaux contenus la page de ce partenaire.

Derniers contenus du partenaire