Sully, l’histoire d’un miracle humain ?

Sully, l’histoire d’un miracle humain ?

Une leçon de cinéma avec Sully, le film de Clint Eastwood. Tom Hanks interprète le rôle du commandant Sullengerger, auteur d'un amérissage historique sur l’Hudson river.

Un contenu proposé par Oh les cœurs !

Publié le 30 décembre 2016

Auteur : Margot Dimitrov

Lire directement l’article sur Oh les cœurs !

A l’approche de Noël, l’actualité internationale était amère et décourageante (les bombardements à Alep, une situation qui nous révolte et à laquelle nous ne comprenons pas tout, une attaque sournoise au camion-bélier dans un marché de Noël de Berlin…), il me fallait une note d’espoir, un encouragement du monde qui nous entoure. Alors, je suis allée voir Sully, le film de Clint Eastwood avec Tom Hanks dans le rôle-titre.

Chacun se souvient de cette histoire extraordinaire qui a fait le tour des rédactions mondiales le 15 janvier 2009. L’aéronautique n’est pas ma tasse de thé mais l’équation gagnante : une histoire vraie qui ne se termine pas en fait-divers + la réalisation de Clint Eastwood, génial raconteur d’histoires + le jeu scénique époustouflant de Tom Hanks m’a rapidement convaincue.

Au même titre que le commandant Sullengerger  réalisé l’amérissage parfait sur l’Hudson un jour d’hiver, Tom Hanks et Clint Eastwood nous ont livré une leçon de cinéma.

Au début du film, je me suis dit si l’incident s’est passé deux minutes après le décollage, l‘intrigue va être vite pliée. Et c’est d’ailleurs le génie du scénario, il s’agit d’une succession de flash-backs au rythme de l’enquête qui donnent tout le suspense de cette histoire : les cauchemars du pilote, les brèves trajectoires personnelles des passagers dans l’aéroport juste avant le décollage. Ainsi cette habile succession de scènes provoquent une intensité dramatique : sans l’expérience et l’expertise du commandant de bord, les 155 passagers et membres d’équipage seraient morts.

Le principal thème de cette histoire est l’emballement médiatique autour de cette histoire difficile à vivre pour le pilote. Personne ne lui laisse le temps de digérer cette situation extraordinaire : les journaux en continu harcèlent sa famille devant leur maison, empêchant Sully de pouvoir communiquer sereinement avec sa femme et ses filles, les enquêteurs de la compagnie d’assurances de la compagnie aérienne cherchent la petite bête pour lui faire porter cette responsabilité et ne pas assumer les leurs. […]

Lire la suite sur Oh les cœurs !

Dans la même rubrique...

De l’outrenoir à l’outremer

De l’outrenoir à l’outremer

Le fameux bleu d'Yves Klein s'expose au musée Pierre Soulages, à Rodez dans l'Aveyron. A découvrir jusqu'au 3 novembre.

Un contenu proposé par Esprit de liberté

Yves

Dans la maison de sa grand-mère où Jérem est venu composer son premier disque, une enquêtrice de Digital Cool le convainc de tester le réfrigérateur du futur, le fribot, bourré d'intelligence artificielle.

Un contenu proposé par Pro-Fil
Chefs-d’œuvre du Guggenheim

Chefs-d’œuvre du Guggenheim

A Aix-en-Provence, l’hôtel de Caumont accueille des œuvres du début du XXe siècle de la Fondation Solomon R. Guggenheim de New York.

Un contenu proposé par Protestants dans la Ville

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Oh les cœurs !

Oh les cœurs est un blog d’actualité qui puise dans les livres, les films, les articles de société pour encourager la foi personnelle au quotidien. Écrit par Margot Dimitrov, libraire blogueuse, jeune trentenaire, ce blog s’adresse à tous les âges car la foi chrétienne se partage et s’enrichit des expériences des autres.

Depuis septembre 2017, les chroniques de livres de Margot Dimitrov sont à retrouver sur son nouveau blog : Le bal littéraire des sardines.

Derniers contenus du partenaire

Bel été avec les médias protestants !