Une histoire de fou

Une histoire de fou

Dans les années 1970, de jeunes Arméniens de Marseille décident d'engager des actions terroristes pour que la Turquie reconnaisse enfin le génocide arménien de 1915 et procède aux réparations, notamment territoriales, qu'ils revendiquent.

Un contenu proposé par Pro-Fil

Publié le 25 novembre 2015

Auteur : Jacques Vercueil

Lire directement l’article sur Pro-Fil

Robert Guédiguian n’a pas fait état de ses racines arméniennes avant Le Voyage en Arménie (2006), film qui mêlait découverte critique de l’Arménie actuelle (région incluse en Union soviétique après les convulsions trans-caucasiennes de 1918-1922) et pèlerinage aux racines.

Avec Une histoire de fou, dont la fiction est brodée sur un fonds documentaire suivi de près, il confronte son public à une réalité historique largement méconnue – « L’Arménie, c’est où, d’abord ? » – et à une situation géopolitique sur laquelle son jugement n’est tempéré que du bout des lèvres par la dédicace finale du film : « A mes amis turcs compagnons de combat ».

Le film s’ouvre sur l’assassinat en 1921 de Talaat Pacha, ancien ministre de l’intérieur de l’Empire ottoman et ordonnateur du génocide arménien. Réfugié en Allemagne, il avait été condamné à mort en Turquie par contumace. Le procès à Berlin de son meurtrier Tehlirian, un rescapé du génocide qui fut acquitté, fournit à Guediguian l’occasion d’exposer, de façon quasi-documentaire (simulation d’archives N&B), les atrocités de l’entreprise génocidaire de 1915. […]

Lire la suite sur Pro-Fil

Dans la même rubrique...

« Le choix du chômage »

Dans Oxebo, Emmanuelle Klein reçoit Damien Cuvillier, le dessinateur de cette enquête en bande dessinée, qui explique les choix économiques de nos dirigeants lors des dernières décennies.

Un contenu proposé par Fréquence Protestante

Sur un air de fado

"Bande dessinée en fugue", une chronique de Thierry Saint-Solieux, au micro de Fabrice Henriot.

Un contenu proposé par Radio Semnoz

Les évènements de la rupture

Plusieurs événements caractérisent la rupture que la Réforme protestante provoque avec l’ordre religieux ancien dominé par l’Église catholique.

Un contenu proposé par Musée protestant

« Judas and the Black Messiah »… racisme et trahison

Deux jours avant la cérémonie des Oscars où il est l’un des favoris, le film Judas and the Black Messiah, zappe une sortie classique en salles pour une première diffusion exclusive directement sur Canal+ Cinéma.

Un contenu proposé par ArtSpi’in

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Pro-Fil

Fondé par le pasteur Jean Domon, Pro-Fil propose chaque semaine des critiques de films et porte un regard protestant et filmophile sur le cinéma.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants