Une nouvelle amie

Une nouvelle amie

Critique du dernier film de François Ozon, avec Romain Duris et Anaïs Demoustier.

Un contenu proposé par Pro-Fil

Publié le 10 décembre 2014

Auteur : Maguy Chailley

Lire directement l’article sur Pro-Fil

A la suite du décès de sa meilleure amie, Claire fait une profonde dépression, mais une découverte surprenante au sujet du mari de son amie va lui redonner goût à la vie.

Le film s’ouvre sur l’enterrement d’une très jeune femme. Son mari, père de leur bébé est effondré. Sa meilleure amie peine à faire son deuil. A la fin du film, on les revoit quelques années plus tard heureux ensemble et attendant un nouvel enfant. Une histoire qui aurait pu être banale.

Avec Ozon, heureusement les choses ne sont jamais banales. Car les héros découvrent leur sexualité profonde et par chance s’accordent parfaitement. Elle est attirée par les femmes et lui justement se sent bien en femme. C’est le récit de cette rencontre qui constitue la trame du récit. Ozon ne cherche pas à réaliser un drame social et les héros ne connaissent aucune des contraintes qu’une telle évolution pourrait faire naître : les beaux-parents semblent accepter sans difficulté que leur gendre se travestisse et lui conserve la garde de son enfant. Ils ne connaissent aucun problème d’argent, vivent dans un quartier très résidentiel, ne redoutent pas le chômage et peuvent s’accorder sans difficulté des congés sabbatiques. Et cerise sur le gâteau, les héros ne connaissent pas la jalousie. […]

 

Lire la suite sur Pro-Fil

Dans la même rubrique...

Coup de projecteur sur Glorious

Coup de projecteur sur Glorious

Rencontre avec ce groupe chrétien qui cartonne et son univers.

Un contenu proposé par Radio Arc-en-Ciel
American Gods… une pépite métaphorique

American Gods… une pépite métaphorique

« American Gods » semble avoir été conçue pour vaincre toute tentative de la décrire de façon cohérente. Alors que la saison 2 est sortie ce printemps, retour sur une des séries qui marque le paysage télévisuel.

Un contenu proposé par ArtSpi’in
14 juin 1986. Jorge Luis Borges et la Bible

14 juin 1986. Jorge Luis Borges et la Bible

« La Bible coule dans mes veines », disait l'écrivain argentin Jorge Luis Borges.

Un contenu proposé par Un jour dans l’histoire

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Pro-Fil

Fondé par le pasteur Jean Domon, Pro-Fil propose chaque semaine des critiques de films et porte un regard protestant et filmophile sur le cinéma.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants