Volta à Terra

Né en 1979 à Lisbonne, João Pedro Plàcido, jeune réalisateur portugais n’a pas oublié ses origines paysannes. Il est parti pendant toute une année filmer la vie des quelques habitants qui restent sur les terres de ce hameau de montagne.

Un contenu proposé par Pro-Fil

Publié le 20 avril 2016

Auteur : Marie-Jeanne Campana

Lire directement l’article sur Pro-Fil

L’histoire qu’il nous montre, autant qu’il nous la raconte, semble être celle d’un monde disparu ou du moins en voie de disparition, comme si le temps était resté suspendu. Certes la présence du tracteur, de la télévision, du téléphone portable sont autant d’indices, parfois inquiétants, de la modernité qui a pénétré jusqu’en ces contrées. Mais ces détails oubliés, on s’imaginerait parfaitement dans la Corrèze des années 50 de Pierre Bergounioux, ou au fin fond d’un village de la montagne corse à la même époque. Le fauchage du seigle à la main, la conduite au pâturage de la dizaine de vaches, connues chacune par son prénom, comme autant de membres de la famille, les repas autour de la table commune rassemblant trois générations, semblent défier le temps. Et le discours d’un politique, craché par la télévision, sur les exigences de la « troïka » et la politique de rigueur de l’Union semblent tout simplement venir d’un autre monde dans cet univers où le temps coule rythmé par les travaux propres à chaque saison : l’hiver rude dans ces paysages neigeux où il faut malgré tout conduire les bêtes au pâturage, le printemps où l’on compte l’arrivée des petits veaux et où commencent les semailles et l’épandage du fumier sur des champs encore boueux et peu accueillants, l’été avec l’arrivée des émigrés des villes, des fêtes villageoises et des processions religieuses. […]

Lire la suite sur Pro-Fil

Dans la même rubrique...

« Les Sept de Chicago », un uppercut politique à couper le souffle

Un film éminemment politique, qui résonne d’une manière particulière dans le contexte de l’Amérique d’aujourd’hui.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

Histoires d’enseignants ordinaires

Dans Oxebo, Emmanuelle Klein reçoit Remedium pour la BD "Cas d’école", qui pointe les dysfonctionnements de l'école en France aujourd'hui.

Un contenu proposé par Fréquence Protestante

« Le malaise turc »

L’auteur fournit des outils d’analyse qui permettent de comprendre la Turquie entre l’écartèlement d’une société, État, nation, religion, mythe impérial et Occident.

Un contenu proposé par Éditions Empreinte temps présent

Comment l’animal est devenu un individu

La présence de compagnons à quatre pattes existe dans toutes les sociétés humaines. Cette relation varie toutefois selon les cultures et les époques.

Un contenu proposé par Réformés

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Pro-Fil

Fondé par le pasteur Jean Domon, Pro-Fil propose chaque semaine des critiques de films et porte un regard protestant et filmophile sur le cinéma.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram