Youth

Youth

Fred et Mick, deux amis d’enfance, viennent régulièrement passer l’été dans un luxueux hôtel thermal des Alpes suisses où une clientèle riche trompe son ennui en essayant de retarder les ravages du temps.

Un contenu proposé par Pro-Fil

Publié le 22 septembre 2015

Auteur : Jacques Champeaux

Lire directement l’article sur Pro-Fil

Cette jeunesse évoquée par le titre est-elle sensée être l’objet inaccessible de la quête des deux héros du film ou bien l’antithèse de ce que Sorrentino nous montre, des amis âgés vivant plutôt mal leur vieillesse ? Nos deux héros dialoguent en effet, au cours de leurs promenades, sur leur jeunesse passée et les petites misères de la vieillesse, et sur ce qu’il reste à la fin d’une vie, dans un mélange de mélancolie et d’ironie à la fois réjouissant et émouvant.

Comme souvent chez Sorrentino, les personnages principaux sont entourés de toute une galerie de personnages secondaires : un jeune acteur qui travaille un rôle qu’il ne sent pas bien, une jeune et pas très jolie masseuse qui occupe les rêves de Fred, un sosie de Maradona sous bombonne d’oxygène mais encore capable de jongler du pied avec une balle de tennis, une Miss Univers qui fait fantasmer les deux amis, ou un alpiniste philosophe qui console Lena de ses peines de cœur. Des personnages qui renvoient à Fred et Mick l’image de leur propre déclin et réveillent les fantômes de leur jeunesse et qui créent une ambiance à la fois ironique et morbide, le tout dans des images très sophistiquées.[…]

Lire la suite sur Pro-Fil

Dans la même rubrique...

« Moon Knight », un super-héros dans la mythologie égyptienne

Le contexte de l’archéologie donne à la série un côté Indiana Jones très plaisant.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

« Le monde après nous », une chronique sociale attachante

Le ton n’est absolument pas misérabiliste, même si le film ne cache pas les difficultés sociales des jeunes aujourd’hui.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

Notre-Dame brûle, un film magistral

Amoureuse de la cathédrale depuis mon enfance, au moment de sa mise en lumière par le Disney Le Bossu de Notre-Dame et la comédie musicale Notre-Dame de Paris, l'incendie d'avril 2019 m'a bouleversée. Trois ans après, le film de Jean-Jacques Annaud m'a particulièrement émue !

Un contenu proposé par Le bal littéraire des sardines

Triangle of Sadness… oh mon bateau !

Après sa palme d’or 2017 avec The Square, le réalisateur suédois Ruben Östlund nous propose une satire acide et hilarante sur les affres du capitalisme.

Un contenu proposé par ArtSpi’in

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Pro-Fil

Fondé par le pasteur Jean Domon, Pro-Fil propose chaque semaine des critiques de films et porte un regard protestant et filmophile sur le cinéma.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast