A la rencontre de Samuel Korgo

Samuel Korgo a dirigé un centre d’accueil d’enfants parrainés au Burkina Faso. Aujourd’hui, étudiant à la Faculté de Théologie de Vaux-sur-Seine, il est aussi pasteur d’une église des Assemblées de Dieu à Ziniaré.

Un contenu proposé par Blog du Sel

Publié le 6 octobre 2016

Auteur : David Alonso

Lire directement l’article sur Blog du Sel

Samuel Korgo sera en France du 1er au 17 octobre, principalement en Ile-de-France, en Alsace et dans le Sud Est ! Mais en attendant de pouvoir le rencontrer en vrai, voici une petite présentation :

Bonjour Samuel. Qu’est ce qui t’a amené à t’engager comme directeur d’un centre d’accueil ?

J’ai toujours travaillé parmi les enfants. D’abord comme animateur et moniteur d’enfants au sein de mon église locale ; ensuite comme formateur des animateurs d’enfants. En 2007, quand le Centre de Développement pour Enfants (CDE) a été ouvert à Ziniaré par Compassion, j’ai été recruté et détaché pour diriger ce centre d’accueil, avec l’autorisation de mon église locale. Je l’ai dirigé de 2007 à 2011 : le nombre d’enfants parrainés est passé de 160 à 284 en quatre ans !

Quelles sont tes motivations ?

Mon expérience précédente à l’Association la Bergerie m’avait permis de côtoyer au quotidien la pauvreté et la misère là où je vivais. En tant que conseiller psycho-social, mon devoir était d’accorder une oreille attentive à toutes ces personnes en souffrance, de leurs apporter des conseils et un soutien moral. […]

Lire la suite sur Blog du Sel

Dans la même rubrique...

« Une prière véhémente » : Mahalia Jackson vue de Paris

Retour sur les fameux concerts de la salle Pleyel. Quelles ont été les réactions ? Comment sa foi a-t-elle été perçue ?

Un contenu proposé par Fil-info-francophonie

Mahalia Jackson : du Gospel à la salle Pleyel

A l'automne 1952, le public parisien l'attend, avec pour écrin, la salle Pleyel. Deuxième volet (2/4) de la série Mahalia Jackson et la France.

Un contenu proposé par Fil-info-francophonie

Années 1960, Mahalia Jackson, France et droits civiques

Mahalia Jackson revient en France à trois reprises à la rencontre du public, en 1961, 1968 et 1969, non seulement comme chanteuse d'exception, mais comme ambassadrice de l'émancipation des noirs américains.

Un contenu proposé par Fil-info-francophonie

L’étau de Bangui, appels religieux à la paix

Dans ce pays où les structures sont détruites et les institutions défaillantes, les Églises représentent l’une des rares forces capables d’aider à reconstruire le vivre ensemble.

Un contenu proposé par Défap

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Blog du Sel

Le blog du Sel est un espace de partage autour du développement et de la pauvreté. Association protestante de solidarité internationale, le SEL vise à améliorer les conditions de vie de personnes et de populations en situations de pauvreté dans les pays en développement. À travers ce blog, le SEL propose un espace d’information et de réflexion sur la pauvreté dans les pays du Sud.

Derniers contenus du partenaire