La question du diagnostic préimplantatoire en Suisse

La question du diagnostic préimplantatoire en Suisse

La Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS) estime que la révision de la loi sur la procréation médicalement assistée en votation le 5 juin va trop loin.

Un contenu proposé par En route

Publié le 26 mai 2016

Lire directement l’article sur En route

La révision de loi ne se contente pas de rendre le diagnostic préimplantatoire (DPI) possible en Suisse. Elle ferait de la Suisse l’un des pays les plus libéraux en la matière en Europe. La FEPS regrette que le projet de loi en votation le 5 juin n’encadre pas mieux cet outil médical.

La FEPS plaide en particulier pour l’introduction de trois garde-fous. Premièrement, le DPI ne devrait être autorisé qu’à titre d’exception dans des cas bien définis, comme une maladie héréditaire grave. Deuxièmement, les embryons créés artificiellement ne devraient être autorisés que dans le but d’une grossesse, et non pas celui de la recherche par exemple. Enfin, la procréation n’est pas qu’une affaire médicale. Il faudrait offrir aux parents un suivi psychologique et éthique, afin qu’ils aient l’occasion de prendre une décision bien informée.

Pour la FEPS, il est important de ne pas perdre de vue l’être humain. Dans une vision biblique, ou chrétienne, chaque vie humaine a de la valeur. […]

Lire la suite sur En route

Dans la même rubrique...

Des églises transformées en salons de tatouage

Des églises transformées en salons de tatouage

Fromagerie, bibliothèque, école de cirque ou salon de tatouage... Actuellement, 562 églises du Québec sont en mutation, avec des projets très variés.

Un contenu proposé par Info Chrétienne
Congo : étudier pour changer la société

Congo : étudier pour changer la société

Un pays aux larges ressources avec pourtant une population très pauvre... L'université UPRECO, fondée par l’Église presbytérienne se veut un acteur de changement en République Démocratique du Congo.

Un contenu proposé par Défap
Quand Ruben Saillens plaidait pour l'indépendance malgache

Quand Ruben Saillens plaidait pour l’indépendance malgache

Le rôle du pasteur protestant cévenol Ruben Saillens (1855-1942) dans le débat colonial qui fait rage en France au début des années 1880.

Un contenu proposé par Fil-info-francophonie

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

En route

En route est le journal francophone de l’Église Évangélique Méthodiste de France (UEEEMF).

Suite à l’interruption de la mise à jour du site en décembre 2016, nous n’alimentons plus en nouveaux contenus la page de ce partenaire.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants