La tentation de l’Évangile de la prospérité

Tantôt prônée, tantôt suspectée de détourner les fidèles du véritable Évangile, que veut dire la théologie de la prospérité dans l’espace évangélique francophone ?

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd'hui

Publié le 21 février 2017

Auteur : Sébastien Fath

Lire directement l’article sur Christianisme Aujourd'hui

Les Églises n’entretiennent pas toutes le même rapport au succès, de même face à certains enseignements bibliques. Des exemples ? Pensez à « Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton âme » (3 Jn 1, 12), ou encore : « Je suis venu afin que mes brebis aient la vie, et qu’elles l’aient en abondance » (Jn. 10, 10). Dans certaines Églises évangéliques, ces versets de la Bible sont peu lus, et encore plus rarement prêchés. Dans d’autres, ils sont appris par cœur et commentés très régulièrement. Pourquoi ce décalage ? Il tient à une approche différente de la prospérité. Certaines Églises la prônent, la souhaitent pour leurs membres. Quitte parfois à en faire une exhortation centrale, presque obsessionnelle. D’autres se méfient de ce qu’elles appellent la « théologie de la prospérité », suspectée de détourner les fidèles du véritable Évangile, porteur d’un « Royaume » qui « n’est pas de ce monde » (Jn 18, 36). Mais que veut dire exactement cette théologie de la prospérité dans l’espace évangélique francophone ?

Des effets marqués

Cette théologie défend de manière centrale un lien de cause à effet automatique entre foi chrétienne et effets visibles sur le bien-être physique, social et matériel. Un lien organique est établi entre foi et réussite. Le don financier, souvent présenté comme une semence, est survalorisé comme vecteur de bénédiction. « Donnez, pour que Dieu vous bénisse. » Cette approche s’ancre dans l’histoire protestante. De Max Weber et son Éthique protestante et l’esprit du capitalisme à Alain Peyrefitte et sa Société de confiance, nombreux sont les auteurs à s’être penchés sur l’affinité culturelle de longue durée entre protestantisme et prospérité. […]

Lire la suite sur Christianisme Aujourd'hui

Dans la même rubrique...

Intégrer l’agroécologie dans les programmes missionnaires

Comment nourrir les populations de manière durable ? Interview de Juliane Ineichen, responsable d'un projet agroécologique.

Un contenu proposé par Réformés

Nouvelle-Calédonie : non à l’indépendance en 2020, mais en 2022 ?

Malgré la victoire du "non" lors du dernier référendum sur l'indépendance, le vote indépendantiste gagne du terrain. Une cause défendue de longue date par les protestants insulaires.

Un contenu proposé par

Crise ou pas : le travail continue !

Les mesures sanitaires ont malheureusement des effets sur les plus démunis. Comment continuer à aider dans ces conditions exceptionnelles ? L’exemple d’un partenaire du SEL en République démocratique du Congo.

Un contenu proposé par Blog du Sel

Une pandémie révélatrice des forces et faiblesses

Médecin chef de l’hôpital presbytérien de Djoungolo au Cameroun, le docteur Célin Nzambe témoigne de l’impact de la crise sanitaire dans son pays.

Un contenu proposé par Défap

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Christianisme Aujourd’hui

Christianisme Aujourd’hui est un magazine chrétien évangélique suisse. Il propose une réflexion protestante évangélique sur l’actualité internationale.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram