Les chrétiens chinois, des fidèles discrets

Les chrétiens chinois, des fidèles discrets

L’Eglise chrétienne chinoise de Lausanne rassemble une cinquantaine de fidèles chaque dimanche à l’église réformée de Sévelin. Le responsable, Kwok Tung Kan, nous fait découvrir cette communauté.

Un contenu proposé par bonne nouvelle

Publié le 18 mai 2016

Lire directement l’article sur bonne nouvelle

Ils ont poussé les tables sur les côtés et disposé des rangées de chaises, une fois les clients partis. Ils ont installé un écran et un projecteur et visionné un film sur Jésus. C’était en septembre 2004 et ils étaient neuf chrétiens chinois réunis dans la salle de restaurant du Canard Pékinois, à Lausanne, pour partager sur la Bible et leur vie. « Un mois plus tard, un pasteur est venu célébrer la cène, devant le bar. C’est la première fois qu’il prêchait avec autant d’alcool derrière lui », sourit Kwok Tung Kan, le gérant du lieu. Les chrétiens chinois se rassemblent à Lausanne depuis plus de trente ans « pour étudier la Bible dans le restaurant de l’un ou de l’autre et pour le culte, au fond de l’église de Sévelin, histoire de ne pas déranger avec la traduction », se souvient Kwok Tung Kan, à l’origine de la communauté et aujourd’hui responsable de l’Eglise chrétienne chinoise de Lausanne.

Une prédication en français

« Pourquoi ne pas célébrer le culte dans notre langue ? » demande l’un d’eux. L’idée fait son chemin et en 2006 ils créent leur association, l’Eglise chrétienne chinoise de Lausanne. […]

Lire la suite sur bonne nouvelle

Dans la même rubrique...

L’étau de Bangui, appels religieux à la paix

Dans ce pays où les structures sont détruites et les institutions défaillantes, les Églises représentent l’une des rares forces capables d’aider à reconstruire le vivre ensemble.

Un contenu proposé par Défap

Quand la France appelle Mahalia Jackson

La « reine du Gospel » était aussi une protestante baptiste très fervente. Sa foi a marqué son art, sa carrière, sa vie. Son œuvre et ses voyages en France ont impacté la francophonie.

Un contenu proposé par Fil-info-francophonie

Années 1960, Mahalia Jackson, France et droits civiques

Mahalia Jackson revient en France à trois reprises à la rencontre du public, en 1961, 1968 et 1969, non seulement comme chanteuse d'exception, mais comme ambassadrice de l'émancipation des noirs américains.

Un contenu proposé par Fil-info-francophonie

Je veux donner ce que j’ai reçu

Il est cinq heures du matin. Nous sommes dans les années 1970 à Bodiaga, un petit village à l’Est du Burkina Faso. Palamanga est tiré de sa natte par son grand frère.

Un contenu proposé par Croire et vivre

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

bonne nouvelle

bonne nouvelle était le mensuel de l’Église évangélique réformée du canton de Vaud, en Suisse. Il proposait des interviews, dossiers sur des thèmes d’actualité, reportages, informations et réflexions sur l’Église et la vie spirituelle.

Suite à l’interruption de parution du mensuel en novembre 2016, nous n’alimentons plus en nouveaux contenus la page de ce partenaire.

Derniers contenus du partenaire