Les migrants créent un boom religieux à Genève

Les migrants créent un boom religieux à Genève

Les églises de la migration, évangéliques en particulier, font florès au bout du lac. L’Eglise protestante a détaché un pasteur africain pour suivre ce phénomène où la foi se vit par le corps et la musique.

Un contenu proposé par Protestinfo

Publié le 12 avril 2016

Auteur : Stéphane Herzog

Lire directement l’article sur Protestinfo

Une trentaine de points bleus constellent la carte web développée par le Centre d’information intercantonale sur les croyances (CIC). Ils figurent des églises évangéliques installées à Genève depuis 2000. Ce plan, issu d’un recensement réalisé entre 2012 et 2014, donne une petite idée de la vigueur du renouveau chrétien apporté dans ce canton par des migrants venus de toute la planète. «C’est le courant évangélique qui est le plus fort, avec environ une centaine de communautés religieuses, contre 55 communautés protestantes réformées», indique Brigitte Knobel, directrice du CIC. Avec  ses 53 langues parlées dans des cultes, Genève apparaît comme une tour de Babel de la chrétienté.

«Le public qui fréquente ces lieux représente plutôt la classe moyenne à pauvre. Ce sont notamment des migrants sans-papiers, qui font des ménages ou travaillent dans l’aide à la personne. Ils viennent d’Afrique, d’Asie et de l’Amérique latine commente la pasteure à la retraite Roswitha Golder. Les fonctionnaires des organisations internationales vont souvent à l’église anglicane ou luthérienne, précise-t-elle. L’ancienne responsable du mouvement œcuménique Témoigner ensemble à Genève – qui regroupe à une soixantaine d’églises de la migration – décrit des cultes vivants, basés sur l’appel de la personne par l’esprit sain, qui sont émaillés de prophéties et parfois de parlers en langues. […]

Lire la suite sur Protestinfo

Dans la même rubrique...

« Une prière véhémente » : Mahalia Jackson vue de Paris

Retour sur les fameux concerts de la salle Pleyel. Quelles ont été les réactions ? Comment sa foi a-t-elle été perçue ?

Un contenu proposé par Fil-info-francophonie

Quand la France appelle Mahalia Jackson

La « reine du Gospel » était aussi une protestante baptiste très fervente. Sa foi a marqué son art, sa carrière, sa vie. Son œuvre et ses voyages en France ont impacté la francophonie.

Un contenu proposé par Fil-info-francophonie

L’étau de Bangui, appels religieux à la paix

Dans ce pays où les structures sont détruites et les institutions défaillantes, les Églises représentent l’une des rares forces capables d’aider à reconstruire le vivre ensemble.

Un contenu proposé par Défap

Années 1960, Mahalia Jackson, France et droits civiques

Mahalia Jackson revient en France à trois reprises à la rencontre du public, en 1961, 1968 et 1969, non seulement comme chanteuse d'exception, mais comme ambassadrice de l'émancipation des noirs américains.

Un contenu proposé par Fil-info-francophonie

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Protestinfo

Agence de presse protestante établie en Suisse romande, Protestinfo est animé par des journalistes spécialisés dans le fait religieux, en lien avec l’actualité.

Depuis septembre 2018, les contenus produits par Protestinfo sont à retrouver sur le site Réformés.ch.

Derniers contenus du partenaire