Si l’eau n’est pas propre, comment vivent-ils ?

Aujourd’hui une personne sur trois en Afrique n’a toujours pas accès à l’eau potable ! Les partenaires du SEL se mobilisent jour après jour pour lutter contre cette injustice.

Un contenu proposé par Blog du Sel

Publié le 2 mars 2017

Auteur : Lorah Boyadjian

Lire directement l’article sur Blog du Sel

Disposer de toilettes, de lavabos, d’eau potable est un bienfait. C’est une richesse, un don que nous avons tendance à oublier, considérant toutes ces choses comme acquises. À l’inverse, pour les plus pauvres, l’eau est malheureusement un trésor trop rare, quand elle n’est pas insalubre.

Des conséquences multiples

« La situation de ce village était déplorable du point de vue sanitaire : le manque de latrines publiques nous affectait. » Mawulolo Akpakli, bénéficiaire de l’action du partenaire chrétien local du SEL au Togo (ADSPE).

Consommer régulièrement de l’eau impure, ne pas avoir de toilettes, ne pas appliquer les règles d’hygiène de base a des conséquences inévitables sur la santé de l’être humain. Cela provoque diarrhées, fièvre typhoïde, maladies hydriques… Or, un enfant malade ne va pas à l’école, un parent souffrant ne peut pas travailler, le peu de revenu est dépensé en frais médicaux, etc. Quand un village entier n’a pas accès à de l’eau propre et à des sanitaires c’est, au final, toute la communauté qui est fragilisée. Et quand l’eau est loin, le problème s’accentue. Dans le meilleur des cas, il s’agit de parcourir 4 km. Mais cela signifie qu’un enfant qui va chercher de l’eau ne va pas à l’école ou y arrive en retard. Quant à la femme, ce temps pourrait être utilisé pour travailler. Encore une fois, c’est l’éducation des enfants et le revenu familial qui en souffrent. […]

Lire la suite sur Blog du Sel

Dans la même rubrique...

Violences post-électorales en Centrafrique

L'annonce début janvier du résultat de l’élection présidentielle du 27 décembre et la réélection dès le premier tour de Faustin-Archange Touadéra est intervenue dans un contexte de reprise des violences.

Un contenu proposé par Défap

Je veux donner ce que j’ai reçu

Il est cinq heures du matin. Nous sommes dans les années 1970 à Bodiaga, un petit village à l’Est du Burkina Faso. Palamanga est tiré de sa natte par son grand frère.

Un contenu proposé par Croire et vivre

L’étau de Bangui, appels religieux à la paix

Dans ce pays où les structures sont détruites et les institutions défaillantes, les Églises représentent l’une des rares forces capables d’aider à reconstruire le vivre ensemble.

Un contenu proposé par Défap

Quand la France appelle Mahalia Jackson

La « reine du Gospel » était aussi une protestante baptiste très fervente. Sa foi a marqué son art, sa carrière, sa vie. Son œuvre et ses voyages en France ont impacté la francophonie.

Un contenu proposé par Fil-info-francophonie

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Blog du Sel

Le blog du Sel est un espace de partage autour du développement et de la pauvreté. Association protestante de solidarité internationale, le SEL vise à améliorer les conditions de vie de personnes et de populations en situations de pauvreté dans les pays en développement. À travers ce blog, le SEL propose un espace d’information et de réflexion sur la pauvreté dans les pays du Sud.

Derniers contenus du partenaire