Trois semaines au Togo pour des jeunes de l’UEPAL

Au cours de l'été 2017, un camp organisé dans la région des Plateaux, a réuni un groupe de jeunes d'Alsace-Lorraine et du Togo autour des questions de développement durable et des droits de l’enfant. Retour sur l'aventure.

Un contenu proposé par Défap

Publié le 14 décembre 2017

Lire directement l’article sur Défap

La préparation du voyage proprement dit aura pris deux ans. Mais c’est en fait un projet esquissé il y a sept ans qui a trouvé sa concrétisation, au mois d’août 2017, lorsqu’un petit groupe de jeunes de l’UEPAL s’est envolé pour le Togo en compagnie de deux pasteurs, Gilles Agbenokoudji (paroisse de Butten) et Hanitra Ratsimanampoka (paroisse de Metz). Destination : le village de Kougnohou (ou Kougnouhou, l’orthographe varie) dans la région des Plateaux, pour deux semaines, avant une semaine à Tsévié, à une heure de la capitale Lomé. Ce voyage organisé avec le soutien financier du Défap visait notamment, comme le souligne Amandine, l’une des participantes, qui a rédigé récemment un compte-rendu sur son séjour, à «travailler aux côtés des enfants togolais sur les notions de développement durable et de droits de l’enfant». Mais surtout à partager pendant trois semaines la vie de l’Église Évangélique Presbytérienne du Togo, partenaire du Défap dans ce pays. C’était aussi une occasion pour les jeunes d’Alsace-Lorraine de vivre de près une expérience interreligieuse, car dans le village de Kougnohou cohabitent pacifiquement chrétiens, animistes et musulmans.

Ce projet trouve son origine en 2010 à Graffenstaden, où se trouve alors Hanitra Ratsimanampoka. C’est dans cette paroisse que lui est donnée l’occasion de voir le travail réalisé par Clarisse et Alain Meyer, très impliqués dans des liens avec le Bénin. […]

Lire la suite sur Défap

Dans la même rubrique...

L’allocution d’Emmanuel Macron vue d’ailleurs

Le discours d’Emmanuel Macron était très attendu, lundi 13 avril. Décryptage protestant et francophone de l'allocution présidentielle.

Un contenu proposé par Campus protestant

Confiné loin de chez soi : le témoignage d’Étienne

Les boursiers du Défap vivent le confinement, éloignés de leurs proches. Étienne Bonou, pasteur de l’Église protestante méthodiste du Bénin partage ses impressions.

Un contenu proposé par Défap

Confiné loin de chez soi : le témoignage de Jean Patrick

Les boursiers du Défap vivent le confinement éloignés de leurs proches. Jean Patrick Nkolo Fanga, pasteur au Cameroun arrivé en France début mars, partage ses impressions.

Un contenu proposé par Défap

Emilie Suku s’en est allée

Emilie Suku était une organisatrice et oratrice engagée pour la pleine participation féminine à la vie des Eglises. Son décès a touché la communauté congolaise.

Un contenu proposé par Blog de Sébastien Fath

UN CONTENU PROPOSÉ PAR