Visages du protestantisme au Sénégal

Visages du protestantisme au Sénégal

Le Sénégal accueille en octobre l'Assemblée Générale de la Cevaa, la Communauté d'Églises en mission. Focus sur les relations que le Défap entretient avec le protestantisme sénégalais.

Un contenu proposé par Défap

Publié le 17 septembre 2014

Auteur : Franck Lefebvre-Billiez

Lire directement l’article sur Défap

Une phrase, passée à la postérité, résume les relations entre religions au Sénégal : « Nous sommes 90% de musulmans, 10% de chrétiens et 100% d’animistes ». On l’attribue à Léopold Sédar Senghor, premier président du pays dès son indépendance en 1960, poète, écrivain, et membre de l’Académie française.

Les chiffres sont bien sûr contestables ; officiellement, sur les 12,9 millions d’habitants que compte le Sénégal, répartis essentiellement en trois grandes ethnies (Wolofs, Peuls et Sérères), 96% sont musulmans, 3% chrétiens, et 1% adeptes des croyances traditionnelles. Mais l’animisme imprègne largement les pratiques religieuses. Et la tolérance est la norme. Il n’est pas rare que plusieurs religions soient représentées dans une même famille. Même si l’islam soufi, l’islam des marabouts, à l’origine de grandes confréries sénégalaises comme celles des Mourides et des Tidjanes, subit ces dernières années les pressions de mouvements rigoristes ; même si l’on voit parfois des femmes voilées à Dakar.

Parmi les chrétiens, la plupart sont catholiques, et les protestants ne représentent qu’une minorité dans la minorité : quelques milliers à peine. Le protestantisme est pourtant présent dans le pays depuis plus de 150 ans. Mais une bonne partie de sa croissance est très récente. Avec des effets contrastés sur les relations avec l’islam… Les relations du Défap avec le protestantisme sénégalais passent par deux Églises, l’une implantée de longue date, l’EPS, l’autre créée plus récemment, l’ELS. […]

Lire la suite sur Défap

Dans la même rubrique...

Les réformés suisses de moins en moins nombreux

En 40 ans, les réformés suisses sont passés de 45 % à 24 % de la population totale. Les « sans religion » eux, ont grimpé de 1 % à 25 %.

Un contenu proposé par
Soutien à la formation en théologie de femmes au Congo

Soutien à la formation en théologie de femmes au Congo

Une dizaine d’Eglises cantonales ont contribué au financement de la formation théologique de jeunes femmes en vue de la création d’un ministère féminin au sein d’une communauté baptiste au Congo.

Un contenu proposé par Réformés
Un pentecôtiste franco-tamoul témoigne

Un pentecôtiste franco-tamoul témoigne

Alain Zeevakumar est un fidèle de l'Eglise Paris Centre Chrétien, à La Courneuve, conduite par la pasteure Dorothée Rajiah. Il partage avec nous son parcours et sa connaissance du milieu évangélique tamoul en France.

Un contenu proposé par Fil-info-francophonie

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Défap

Le Défap est le service missionnaire de trois Églises protestantes de France : l’EPUdF, l’Unepref, l’UEPAL. Il accompagne, soutient, facilite et encourage l’activité missionnaire.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram