Berlin : réfugiés convertis

Berlin : réfugiés convertis

À Berlin, une église protestante connaît une véritable renaissance grâce à la conversion d’Iraniens et d’Afghans. Mais ceux-ci ne pourront plus retourner dans leur pays.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 3 novembre 2015

Auteur : Déborah Berlioz

En ce dimanche d’octobre, la foule se presse dans l’église évangélique luthérienne de la Sainte-Trinité à Berlin. Ce matin, le pasteur Gottfried Martens célèbre 17 baptêmes. Petite particularité : les nouveaux paroissiens sont tous des réfugiés. Gelareh, par exemple, qui se fait baptiser avec ses deux enfants, a fui l’Iran il y a trois ans : « J’avais reçu un mandat d’arrêt, et j’ai dû partir immédiatement. C’est une longue histoire, mais on peut dire que j’ai écrit contre l’islam. » Déjà à l’époque, elle s’intéressait au christianisme. « J’ai découvert la parole de Jésus étant enfant, et je trouvais cela magnifique », précise-t-elle. Aujourd’hui, elle est donc radieuse. Elle a enfin le sentiment d’avoir trouvé sa place.

Et elle est loin d’être la seule Iranienne à avoir rejoint cette communauté, proche de l’Église américaine dite du « Synode de Missouri ». Dans la foule ce matin, il y a certes quelques Allemands, mais la majeure partie des fidèles sont iraniens ou afghans. D’ailleurs le service se fait en allemand et en farsi, et le programme est disponible dans les deux langues.

« Une bénédiction »

Neo, jeune homme de 24 ans, a rejoint la paroisse il y a plus d’un an. « Ma mère venait de décéder d’un cancer et j’étais dépressif. Ma belle-mère m’a convaincu de venir avec elle à l’église », explique-t-il. Sans oublier que son expérience de l’islam l’avait éloigné de sa religion : « Je suis né en Iran, de parents afghans. Je n’avais pas le droit d’aller à l’école, je n’avais pas de passeport… C’est un pays musulman et je n’y obtenais rien ! Ici, en Allemagne, on aide les réfugiés. Et le pasteur Martens m’a vraiment beaucoup soutenu. Il est comme un père pour moi. » Quatre mois après avoir franchi le seuil de cette église, Neo a reçu les sacrements du baptême. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

La petite fille de Billy Graham appelle à ne pas voter Trump

Pour Jerushah Duford, le soutien évangélique à Donald Trump est une insulte à l’héritage de son grand-père.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

Les nouvelles thèses de l’Église protestante allemande font débat

Face à la sécularisation et à la diminution des ressources financières, l’Église protestante allemande a publié onze lignes directrices pour renouveler l’Église.

Un contenu proposé par Réformés

Au Liban, la crise de trop

Le Covid-19 est venu bouleverser un pays déjà frappé par de graves crises.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Déboires conjugaux du dirigeant évangélique Jerry Falwell

Jerry Falwell, proche de Donald Trump, a été contraint de quitter la présidence de Liberty University après des révélations sur sa vie privée jugées contraires aux valeurs chrétiennes.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

Découvrez le blog Regards sur les paroisses