Berlin : réfugiés convertis

Berlin : réfugiés convertis

À Berlin, une église protestante connaît une véritable renaissance grâce à la conversion d’Iraniens et d’Afghans. Mais ceux-ci ne pourront plus retourner dans leur pays.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 3 novembre 2015

Auteur : Déborah Berlioz

En ce dimanche d’octobre, la foule se presse dans l’église évangélique luthérienne de la Sainte-Trinité à Berlin. Ce matin, le pasteur Gottfried Martens célèbre 17 baptêmes. Petite particularité : les nouveaux paroissiens sont tous des réfugiés. Gelareh, par exemple, qui se fait baptiser avec ses deux enfants, a fui l’Iran il y a trois ans : « J’avais reçu un mandat d’arrêt, et j’ai dû partir immédiatement. C’est une longue histoire, mais on peut dire que j’ai écrit contre l’islam. » Déjà à l’époque, elle s’intéressait au christianisme. « J’ai découvert la parole de Jésus étant enfant, et je trouvais cela magnifique », précise-t-elle. Aujourd’hui, elle est donc radieuse. Elle a enfin le sentiment d’avoir trouvé sa place.

Et elle est loin d’être la seule Iranienne à avoir rejoint cette communauté, proche de l’Église américaine dite du « Synode de Missouri ». Dans la foule ce matin, il y a certes quelques Allemands, mais la majeure partie des fidèles sont iraniens ou afghans. D’ailleurs le service se fait en allemand et en farsi, et le programme est disponible dans les deux langues.

« Une bénédiction »

Neo, jeune homme de 24 ans, a rejoint la paroisse il y a plus d’un an. « Ma mère venait de décéder d’un cancer et j’étais dépressif. Ma belle-mère m’a convaincu de venir avec elle à l’église », explique-t-il. Sans oublier que son expérience de l’islam l’avait éloigné de sa religion : « Je suis né en Iran, de parents afghans. Je n’avais pas le droit d’aller à l’école, je n’avais pas de passeport… C’est un pays musulman et je n’y obtenais rien ! Ici, en Allemagne, on aide les réfugiés. Et le pasteur Martens m’a vraiment beaucoup soutenu. Il est comme un père pour moi. » Quatre mois après avoir franchi le seuil de cette église, Neo a reçu les sacrements du baptême. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

En Égypte au New Ramses College

Lorène est envoyé au Caire par le Défap et l'Action Chrétienne en Orient, comme assistante de langue au New Ramses College. Comment se passe sa mission et en quoi consiste son travail ? Témoignage.

Un contenu proposé par Mission – Défap
En quoi les pauvres font-ils partie de la solution à la pauvreté ?

En quoi les pauvres font-ils partie de la solution à la pauvreté ?

A côté de l'aide reçue, les personnes en situation de pauvreté peuvent également participer à l'amélioration de leurs conditions de vie. Exemples avec les partenaires du SEL et les bénéficiaires de leurs actions.

Un contenu proposé par Blog du Sel
États-Unis et Moyen-Orient : le pire est à venir

États-Unis et Moyen-Orient : le pire est à venir

Donald Trump prend systématique le contre-pied de Barack Obama dans sa politique au Moyen-Orient. Non sans risques…

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Réforme est un hebdomadaire protestant d’actualité, né en 1945 de la Résistance. Consciente de cet héritage, l’équipe du journal souhaite se dégager de l’instantanéité de l’information pour décrypter, analyser, prendre de la distance face à un monde de plus en plus complexe.

logo

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants