Bodo Ramelow, à (l’extrême) gauche du Christ

Bodo Ramelow, à (l’extrême) gauche du Christ

Premier représentant de la gauche radicale à diriger un Land allemand depuis la chute du mur, c’est aussi un protestant pratiquant.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 22 février 2015

Auteur : Déborah Berlioz

En décembre dernier, Bodo Ramelow est devenu le ministre-président de Thuringe, et ainsi le premier membre du parti d’extrême gauche « Die Linke » à diriger un Land allemand depuis la réunification. Une petite révolution outre-Rhin, car sa formation politique est en partie issue du parti socialiste unifié d’Allemagne (SED) qui a dirigé la République démocratique allemande (RDA) pendant plus de quarante ans. Son accession au pouvoir a donc suscité quelques critiques, notamment au sein de certaines associations de victimes du régime de RDA.

Pourtant, Bodo Ramelow n’a rien à voir avec l’ancien régime communiste. Cet homme de 58 ans a grandi dans une famille protestante modeste en Hesse, dans l’ouest de l’Allemagne. Sa scolarité est difficile en raison d’une dyslexie diagnostiquée sur le tard. Il s’oriente donc vers une formation professionnelle de vendeur, et se fait embaucher dans la chaîne de magasins Karstadt.

Mais il s’est toujours intéressé à la politique : « Cela faisait partie des discussions au sein des groupes de jeunes de ma paroisse. Nous ne parlions pas de politique partisane, mais de politique sociale, ou de responsabilités éthiques. J’ai toujours trouvé cela passionnant. Et j’aimais aussi m’investir dans la communauté, en tant que porte-parole des élèves à l’école, par exemple. Cela m’a d’ailleurs suivi dans ma vie professionnelle. À Karstadt, j’ai d’abord été représentant des jeunes puis délégué du personnel. » […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Les mystères de l’adhésion aux fables de Donald Trump

"Le discours de Donald Trump - mélange de paranoïa et de perversion - est profondément régressif. C’est pourtant cela qui séduit autant de monde et me rend perplexe". Point de vue du sociologue Frédéric de Coninck.

Un contenu proposé par Tendances, Espérance

Prêter serment sur la Bible, une obligation ?

Les présidents élus américains ont pour coutume de prêter serment une main posée sur une bible. Mais qu’en dit la Constitution ?

Un contenu proposé par Réforme

L’habitat de demain

En considérant le réchauffement climatique et les nouvelles technologies, des équipes d’architectes ont déjà conceptualisé plusieurs types de villes du futur.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Au Québec et en Wallonie, les convictions spirituelles accueillies à l’école

Cette approche offre des ressources inhabituelles aux adolescents.

Un contenu proposé par Réformés

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire