Boko Haram, du local à l’international

Boko Haram, du local à l’international

Originaire du nord-est du Nigeria, le groupe islamiste armé Boko Haram cherche à étendre son influence aux États frontaliers.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 10 mars 2015

Auteur : Joël Dahan

Le 26 août 2011, un attentat-suicide contre les bureaux de l’ONU à Abuja, la capitale fédérale du Nigeria, révélait au monde l’existence de Boko Haram. Cette attaque entérinait également la volonté de ce groupe d’inscrire son action dans le “djihad global” prôné par Al-Qaida.

Au début des années 2000, Boko Haram s’implante à Maiduguri, capitale de l’État de Borno, dans le nord-est du Nigeria. Le groupe tient alors essentiellement de la secte islamiste, marquée par le culte de son leader spirituel, Mohammed Yusuf, et par une forte intransigeance religieuse. Peu à peu, le mouvement gagne en influence, jusqu’à se faire le vecteur de protestations sociales, dans un nord-est nigérian particulièrement marqué par la pauvreté.

Le “péché” de l’éducation occidentale

À l’inverse de nombre de groupes insurgés africains, Boko Haram ne recrute pas ses membres selon leur appartenance ethnique. Les recrues du groupe proviennent essentiellement des exclus de la croissance économique du pays.

Les fidèles de la secte signent leurs communiqués du nom des “Disciples du Prophète pour la propagation de l’islam et la guerre sainte”, plutôt que de “Boko Haram.” […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

La Chine prête à défier le géant américain ?

La Chine prête à défier le géant américain ?

Assiste-on à un « remake » de l'affrontement URSS - États-Unis ? La joute sino-américaine actuelle pour dominer l'économie mondiale y ressemble de plus en plus. Analyse.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

Menacés par une fausse paix

L'édito vidéo du 14 novembre de Samuel Amedro, conseiller théologique à Réforme.

Un contenu proposé par

Au Brésil, de l’aide pour le peuple Krenak

En 2015, un bassin de stockage de déchets miniers s’est rompu au Brésil. Les Krenak ont subi de plein fouet les conséquences de cette catastrophe. Le point avec la fondation France Libertés.

Un contenu proposé par Radio Oméga

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Réforme est un hebdomadaire protestant d’actualité, né en 1945 de la Résistance. Consciente de cet héritage, l’équipe du journal souhaite se dégager de l’instantanéité de l’information pour décrypter, analyser, prendre de la distance face à un monde de plus en plus complexe.

logo

Derniers contenus du partenaire